Publié par Laisser un commentaire

Entrepreneur : Le parcours d’une artiste

entrepreneur-avant-tout-la-boite-ateliers-creatifs-5808

Entrepreneur avant tout : Les réalités du parcours d’une artiste

Le travail de longue haleine d’un entrepreneur

Bien souvent ignoré, le travail d’un artiste ne se limite pas à créer. S’il veut réussir à gagner sa vie, du moins à faire quelques revenus, il doit avant tout investir sur la mise en marché et trouver des tactiques pour atteindre son public cible. Il doit aussi développer l’entrepreneur en lui et aller chercher les outils nécessaires pour faire sa place. Cela semble facile mais, tout bon entrepreneur sait qu’il faut plusieurs années de travail acharné et de faibles gains durant les premières années avant d’atteindre une certaine notoriété.

La polyvalence aide beaucoup

Ici, je parlerai de ce que je connais en tant que peintre, photographe, graphiste, enseignante et entrepreneur mais vous pouvez l’appliquer pour toute forme d’art (musique, cinéma, photographie, ébénisterie, décorateur, sculpteur, comédiens et j’en passe). Vous vous dîtes surement : oh là là tu es polyvalente! Pourquoi ne pas avoir simplement fait qu’un métier en art et l’approfondir?

La réponse est simple : Le domaine est saturé et le monde veulent avoir l’ours et la peau de l’ours à faible coût (sujet que je traiterai en profondeur prochainement). Il faut comprendre que, outre le matériel et le talent, cela ne suffit pas pour se démarquer.

La réalité sur le terrain de l’entrepreneur

Ma réalité est que je dois constamment m’adapter à la demande et trouver un milieu où l’on peut se distinguer. Après avoir tenté ma chance dans mon domaine d’études, les arts graphiques, et avoir aussi essayé dans mon second domaine comme photographe professionnelle, j’ai constaté que le marché était saturé et que, pour tout le travail demandé à effectuer, nous étions si peu payés.

Profil Artistique/Entrepreneur

J’ai fait une réorientation de carrière qui m’a confirmé ma force dans le milieu artistique mais avec un boni : Profil Artistique/Entrepreneur. Cela m’a amené à faire mon cours en lancement d’entreprise pour compléter mon bagage.

À la base, mon plan d’affaires était conçu pour travailler comme photographe professionnelle à temps plein. Il y avait beaucoup trop de photographes professionnelles et surtout amateurs qui tuaient le marché et c’est encore le cas aujourd’hui. Mais, je ne veux pas débattre sur le sujet.

Alors, cela m’a poussé à voir plus grand et trouver un concept qui pourrait toucher le plus de gens possible ainsi que toutes les générations. Si je voulais en vivre à temps complet, je devais trouver un milieu où je pouvais me distinguer et offrir un produit exclusif et moderne.

Partir à son compte, c’est un projet stimulant

Le projet a mijoté une bonne année à faire différents tests et études de marché pour avoir les meilleures chances de réussir. Ainsi, j’ai ouvert le 27 juillet 2016 une entreprise en ateliers créatifs à Lévis : La Boîte ateliers créatifs. La formule est gagnante, elle vous permet d’essayer une technique artistique pour voir si vous l’aimez sans dépenser une fortune pour le matériel.

La mode est au DIY (Do it Yourself) ou si vous préférez « Je peux le faire moi-même  » donc, j’enseigne des techniques de bases et modernes que vous pouvez par la suite reproduire à la maison. Le concept est génial et assez unique en soi mais comme toute bonne chose, même si l’idée est extraordinaire, il faut à 75% du temps promouvoir et faire connaître l’entreprise!

Être entrepreneur c’est un méchant boulot qui demande patience, volonté, détermination et dépassement ! J’en suis à ma deuxième année et je ne compte plus les heures de travail que j’ai d’accumulées (remarquez que pour moi c’est plus du plaisir que d’autres choses car j’adore ça!).  Si je peux, j’aimerais faire cela toute ma vie !

La liberté d’exécution

Être polyvalente en tant qu’entrepreneur m’a apporté une grande liberté d’exécution pour monter le projet. Je peux autant faire le graphisme, publicités, visuelles, photographie, marketing numérique, enseignement, tester et monter des ateliers pour tous, et j’en passe.

Effectivement, cela m’a permis de sauver beaucoup d’argent car je pouvais le faire moi-même mais si le besoin se présentait et que je devais faire affaire avec quelqu’un pour un besoin précis, je ne m’improvisais pas son métier, je contacterais la personne qui me faut. Évidemment, si l’entreprise prend beaucoup d’ampleur dans les années qui suivront, je devrai déléguer du travail et me concentrer sur l’essentiel.

Apprendre et s’ouvrir au monde

Il faut d’abord apprendre à s’ouvrir au monde en tant qu’entrepreneur.  La curiosité et le besoin d’apprendre seront vos alliés. De plus,  faire vos recherches et devenir autonome, vous apportera une grande liberté. Or, lorsqu’on est ouvert à ce qui se passe en ce moment sur le marché, les chances de réussites sont plus élevées. L’avantage d’être bien outillé et prêt à bouger au moment opportun. Votre ouverture vous permettra de rectifier le tir si besoin est et d’ajuster selon la demande.

Ainsi, vous pourrez vivre plus longtemps de votre passion en suivant le courant social. Donc, ce passage est obligé pour tous entrepreneurs et c’est un travail que peu de gens considèrent dans l’ensemble des tâches connexes d’un artiste-entrepreneur. Malheureusement, les gens qui ignorent cette réalité, croient souvent que notre boulot se concentre seulement sur le faible 25% de plaisir de création.

S’adapter en tant qu’entrepreneur

De ce fait, j’ai dû m’adapter après un an et demi. Au début, j’ai vu cela comme un échec majeur et par la suite comme un ajustement. J’ai pris la décision de ne pas renouveler mon local et de le faire de la maison par le biais d’une boutique en ligne et des ateliers que j’offre dans les écoles. Ces deux options semblaient les plus justes selon mes revenus et selon les coûts reliés à leur mise en place.

Bref, depuis un an, je me concentre sur ma boutique en ligne, les ateliers de groupe surtout pour les écoles, sur des boîtes d’ateliers à faire à la maison, sur des produits zéro déchet, des fichiers numériques (patrons de tricot, aquarelles, cahier de coloriage,etc.), la rédaction stratégique de mon blog et la promotion d’artistes locaux.

Je dois aussi exécuter un second travail pour combler les fins de mois quand les contrats se font plus rares. Mais l’important c’est de continuer à avancer et d’y croire ! Parce que, pour moi, l’art m’anime et me fait du bien et je ne peux l’abolir de mon quotidien.

Alors, ce n’est pas seulement gribouiller une feuille de papier, de peser sur un piton ou de faire quelques clics dans Photoshop. Je sais, ces commentaires nous font toujours grincer des dents. Espérons que la mentalité du  » c’est facile être artiste » se mettre à jour un peu. Espérons aussi que j’ai pu ouvrir quelques lumières sur ce sujet et abaisser certains préjugés.

Je vous invite à visionner une entrevue avec Coeur d’enfant – Auteure & coach éveilleuse de possibilités qui explique mon parcours.

Véronique Léonard
Artiste Multidisciplinaire et
Propriétaire de La Boîte ateliers créatifs

Découvrez notre boutique en ligne!

boutique-en-ligne-la-boite-ateliers-creatifs