Publié le

Apprendre à tricoter à la broche notions de base pour débutants

cover-apprendre-a-tricoter-a-la-broche-notions-de-base-pour-debutants-la-boite-ateliers-créatifs

Apprendre à tricoter à la broche

Notions de base pour débutants

Vous avez toujours étés impressionnés par les projets au tricot et vous aimeriez apprendre comment procéder? Dans ce tutoriel, nous vous apprendrons comment débuter du bon pied. Nous vous montrons à monter vos mailles de deux façons, à tricoter à l’endroit, à faire le point mousse et à fermer votre projet. Vous aurez accès à notre tutoriel vidéo afin de voir le processus de réalisation et ainsi progresser à votre rythme.

Matériel requis

Pour commencer, nous vous suggérons de débuter avec des broches et laine de grands formats. Cela facilitera votre apprentissage et la difficulté sera moindre. Il est plus facile de manier ces outils et de comprendre les étapes. Plus vous serez bons et plus vous pourrez diminuer les formats. Vous aurez aussi un résultat plus rapide et vous verrez mieux les mailles à tricoter.

Pour se faire, voici les matériaux que vous aurez besoin pour débuter:

  • Une balle de laine format grosse ou catégorie 5-6
  • Une paire de broches en bois ou métal de format 10 mm ou 13 US
  • Une paire de ciseaux
  • Une aiguille à laine

Étape 1 : Apprendre à monter les mailles

Nous vous suggérons de commencer à monter seulement 8 ou 10 mailles. Commencer par de petits échantillons vous permets de voir le résultat plus rapidement et de vous exercer à vous améliorer. Rien ne sert de débuter un projet de tricot si les notions de base ne sont pas acquises. Vous risqueriez de vous décourager en cours de route et ce n’est pas le but. Une fois que l’étape 1 est comprise, vous pouvez poursuivre à l’étape 2.

Étape 2 : Tricoter les mailles à l’endroit

Vous apprendrez à tricoter vos mailles à l’endroit sur l’avant et l’arrière du travail. Le trame donnera comme effet un projet réalisé au point mousse. Vous risquez de perdre ou d’augmenter des mailles lors de vos premiers essais et cela est tout à fait normal. Compter vos mailles après chaque rang exécuté pour être certain d’avoir bien procédé. Si vous avez trop ou pas assez de mailles, alors simplement recommencer votre tricot en retirant votre projet de la broche et de tirer sur le fil. Tout le tricot se défera tout seul et vous pourrez recommencer à l’étape 1.

Étape 3 : Faire le point mousse, pratiquer et répéter

Lorsque vous aurez bien saisi les étapes1 et 2, vous pourrez alors commencer à travailler votre tension pour qu’elle reste constante. Rien de sert de tricoter serré, vous vous rendrez la tâche beaucoup trop difficile. C’est ici que se joue la compréhension de la notion de la tension. Au début, votre tension sera soit trop serrée soit trop dense. Vous devez trouver l’équilibre de votre tension. Mieux vaut tricoter dense car le tricot est un projet qui sera extensible. C’est comme si vous tissez une toile d’araignée. La tension doit être constante et belle partout pour créer un projet harmonieux. Donc, vous devez plusieurs fois répéter et recommencer jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.

Tout au long du processus, vous tricoterez plusieurs rangs qui, en s’additionnant donneront le point mousse. Ce point est simple, il faut toujours tricoter à l’endroit sur l’endroit du projet et sur l’envers. L’addition de tous les rangs crée le point mousse.

Étape 4 : Rabattre les mailles et fermer le projet

Lorsque vous serez satisfait de votre échantillon, vous pouvez comprendre maintenant l’étape 4 qui est de rabattre les mailles et de fermer le projet. Cette étape mérite d’être pratiquée et répétée l’oublions souvent en cours de route. Rabattre les mailles permet de les enchaîner les unes aux autres afin que le projet soit solide et ne se défasse pas après quelque usage ou lavage. À cet étape, il est super important de ne pas trop serrer les mailles ensemble sinon votre finition sera plus condensée que celle du départ. Encore ici, avec beaucoup de pratique vous trouverez la bonne tension à effectuer.

Conseils pratiques

Nous vous suggérons de prendre votre temps pour saisir chacune des étapes d’apprentissage. Il est important de les maîtriser avant de poursuivre à la seconde étape. L’avantage de la vidéo : Arrêter, reprendre, reculer, avancer et répéter. ne vous mettez pas de pression et allez-y à votre rythme. L’apprentissage d’une nouvelle technique se doit d’être agréable et non décourageante. Bonne exploration à tous!

 

Pour connaitre les indispensables du tricot et du crochet, nous vous suggérons de lire notre article paru précédemment sur le sujet.

Dans cet article, vous apprendrez à bien choisir vos outils pour effectuer un projet. Avant de débuter un projet, connaître les indispensables vous permettra d’acheter le matériel nécessaire selon vos besoins. Vous comprendrez comment choisir les formats de laines et de broches ou crochets et tous les outils nécessaires pour tricoter.

Tricot et crochet : Les indispensables pour bien commencer

Tutoriel vidéo

Voici le tutoriel vidéo des notions de bases pour apprendre à tricoter

Pour consulter nos cours en ligne :

cours-tricot-au-crochet-debutant-1-la-boite-ateliers-creatifstricot-a-la-broche-2-couleurs-niveau-intermediairecours-en-ligne-transfert-dimage-sur-canevas-la-boite-ateliers-creatifscours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifscours-en-ligne-capteur-de-reves-la-boite-ateliers-creatifs

 

Publié le

Comment créer différentes couleurs en peinture avec les primaires

cover-article-comment-creer-differentes-couleurs-en-peinture-avec-les-primaires-la-boite-ateliers-créatifs

Comment créer différentes couleurs en peinture avec les primaires

Réaliser un cercle chromatique facilement

Vous commencez en peinture et vous aimeriez apprendre comment réaliser vos couleurs avec seulement les couleurs primaires? Si vous disposez du bleu (cyan), rouge (magenta) et jaune, vous pouvez facilement obtenir un large éventail de couleurs. Il suffit de comprendre comment les créer. Grâce à cet article, je vais vous montrer comment faire. Inutile d’acheter toutes les couleurs qui se retrouvent sur le marché. Vous pouvez simplement effectuer un cercle chromatique avec les trois couleurs primaires. Vous comprendrez le processus ainsi que les appellations des couleurs primaires, secondaires et complémentaires. Vous aurez aussi la possibilité de visionner le tutoriel : Notions de base pour mélanger ses couleurs pour suivre les étapes.

Les couleurs primaires

À l’aide des couleurs primaires tels que le bleu communément appelé cyan, le rouge qui se nomme mangenta et le jaune, vous pouvez réaliser les couleurs secondaires ainsi que les complémentaires et une multitude de variations intéressantes simplement avec ces trois couleurs. Pour faire l’expérience, vous aurez besoin de ces trois couleurs. Je vous suggère d’acheter la marque de peinture en tube de gamme artiste comme Artist’s Loft de chez Michael’s ou celle Omer Deserre. Vous pouvez aussi vous procurer du noir et du blanc pour d’autres options de dégradés de couleurs. Vous pouvez acheter les marques de bas gamme de peintures en pot liquide pour faire l’expérience. Par contre, ces peintures ne sont pas conçues pour créer des oeuvres de qualité et à long terme sur des toiles. Ce sont plus des peintures pour un bricolage éphémère ou à utiliser avec les enfants. La différence c’est que cette dernière est plus mat, peut craquer au séchage, ne couvre pas une grande surface et est transparente, et vous ne pourrez pas créer des textures dû à sa fluidité . Or, la peinture en tube pour artistes vous permettra d’avoir de meilleurs résultats dont une vibrance des couleurs, un usage moindre de peinture pour le même résultat et la possibilité de créer des textures. Vous pouvez aussi essayer les deux types pour comparer les résultats.

Les couleurs secondaires

Les couleurs secondaires sont de deuxième niveau, c’est-à-dire, qu’ils sont obtenus en mélangeant les primaires à part égale. Ainsi, vous obtiendrez le vert (jaune+bleu) le violet (rouge+bleu) et l’orange (jaune+rouge). Inutile de vous dire de ne pas acheter ces couleurs car vous pouvez les créer vous-même!

Les couleurs complémentaires

Nous appelons couleurs complémentaires les couleurs qui s’opposent sur le cercle chromatique et qui, une fois disposées sur une oeuvre en proportion 1/10 environ, créer une harmonie de couleurs. Si vous mettez les couleurs complémentaires à part égale votre oeuvre sera criarde et vos yeux auront mal lol ! Donc, il est important de bien les comprendre et de choisir quelle couleurs sera la dominante dans votre oeuvre.

Lorsque que vous effectuez votre cercle chromatique, les couleurs secondaires sont aussi celles qui seront complémentaires. La complémentaire du bleu est le orange, la complémentaire du rouge est le vert et la complémentaire du jaune est le violet. La meilleure façon que j’ai trouvé pour l’expliquer c’est que la complémentaire n’a pas la couleur primaire dans son mélange. L’orange (jaune+rouge) est complémentaire du bleu, le violet (bleu+ rouge) est complémentaire du jaune et le vert (jaune+bleu) est complémentaire du rouge. Si le principe vous semble encore flou, je vous invite à visionner le tutoriel en bas de l’article pour mieux comprendre.

Les couleurs analogues

Les couleurs analogues sont la variations entre les couleurs secondaires. Si nous mélangeons 1/2 part de bleu et 1/2 part de jaune nous obtiendrons le vert. Par contre, vous pouvez aussi changer les proportions pour obtenir une plus grande variété chromatique de vert.  Donc, essayez 1/4 de jaune + 3/4 de bleu ce qui donnera un vert bleuté et à l’inverse, 1/4 de bleu + 3/4 de jaune donnera un vert plus jaune voir couleur lime. Vous pouvez effectuer le même processus pour le bleu et rouge et le rouge et jaune.

L’essayer c’est l’apprendre

Afin de bien comprendre cet univers des couleurs, je crois que le meilleur moyen est de le faire avec la matière. Mentalement, il est difficile de comprendre le résultat. Par contre, en mélangeant la peinture et ses couleurs, il est plus facile de visualiser et mémoriser les résultat obtenus. Aussi, la théorie est une chose mais elle peut varier dans la matière. D’où l’importance de mettre les mains à la pâte et d’explorer toutes les possibilités. Certaines marques de peinture ne donneront pas le même résultat que d’autres donc d’où l’importance de faire des tests préalablement.

Les palettes de couleurs

Si vous avez de la difficulté à établir un éventail de couleurs pour la création d’une oeuvre, il existe en ligne plusieurs palettes de couleurs disponibles. Vous pouvez alors faire des recherches et conserver vos trouvailles. Pour ma part, j,adore chercher ces palettes de couleurs sur Pinterest et me créer un tableau de ces dernières. Lors d’une panne d’idées, je vais fouiller dans ce tableau en référence et je choisie la palette qui me conviens selon le projet choisi. Vous pouvez aussi vous créer un petit cahier de notes avec différentes palettes que vous aurez conçues et vous y référer lorsque vous en aurez besoin. Vous saurez alors que les peintures que vous disposez à la maison donneront exactement le mélange obtenu dans votre cahier. Évidemment, prenez des notes et notez les qualités de peinture utiliser ainsi que le nom des couleurs/tubes de peinture qui ont servis aux mélanges.

Le cercle chromatique des mélanges de couleurs en image

Voici une image qui résume l’ensemble des mélanges et qui pourrait vous être utile pour réaliser votre propre cercle chromatique.

cercle-chromatique-melanges-couleurs-la-boite-ateliers-creatifs

Le tutoriel complet des notions de bases pour mélanger ses couleurs

Dans ce tutoriel, vous aurez toutes les informations étapes par étapes. Aussi, vous verrez la différence entre la peinture de bonne et mauvaise qualité et ce qui est bon rapport qualité/prix. Cette expérience peut aussi être une belle activité à faire avec des enfants. Vous verrez qu’ils sont émerveillés de voir le résultat des mélanges. Amusez-vous bien !

Publié le

5 idées de création à faire en famille pour la fête des pères

cover-5-idees-de-creation-a-faire-en-famille-pour-fete-des-peres-la-boite-ateliers-creatifs

5 idées de création à faire en famille pour la fête des pères

Je vous propose dans cet article 5 idées de création pour la fête des pères à faire avec vos enfants. Les projets coûtent environ entre 10-20$ à réaliser et le matériel requis se trouve principalement chez Michael’s et/ou Dollarama. Évidemment, l’aide d’un adulte est requis pour suivre les étapes de création mais le cadeau sera majoritairement fait par les enfants. Parfois, on ne sait plus trop quoi acheter pour papa alors je vous propose des projets qu’il aimera. Les plus beaux présents sont souvent ceux réalisés par nos enfants. Ils sont fiers d’offrir ce qu’ils ont fait car tout au long du processus ils y ont mis tout leur amour.

 

1. Carte de souhaits personnalisée Super Héros

Projet super simple et très amusant à faire! Vous devez télécharger le fichier pdf qui vous donne le recto et verso de la carte à imprimer de format 5×7 pouces. La prochaine étape est de trouver des photos des enfants et de papa, de les découper et de les coller sur la carte. C’est aussi simple que cela et les enfants vont beaucoup rigoler à le faire et le résultat est hilarant! S’il n’y a pas assez de 3 cases pour le nombre d’enfants vous pouvez réimprimer la page et les découper et les coller par la suite sur la carte finale. Si le nombre est inférieur à 3 enfants, ajoutez le visage de maman, du chien, du chat ou plusieurs fois le visage de la même personne sous différents angles. Très important : Imprimez sur un papier carton épais ou type carte de souhaits. P.s. Merci à mon frère et mes nièces d’avoir servit de cobaye lol !

Pour télécharger le fichier pdf à imprimer c’est ici –> carte-fete-des-peres-la-boite-ateliers-creatifs

 

2. Photobooth Papa

Un projet qui se fait en plusieurs étapes et qui fait participer les enfants du début jusqu’à la fin. Vous pouvez aussi joindre cette idée avec le projet de cadre photo!

Première étape: Imprimer le fichier pdf des images pour le Photobooth.
Pour télécharger le fichier pdf à imprimer c’est ici –> photobooth-papa-la-boite-ateliers-creatifs

Deuxième étape: Faire dessiner ou peindre les formes par les enfants en respectant les pointillés. Ensuite, couper avec des ciseaux les formes sur les lignes pointillées.

Troisième étape : Vous pouvez vous procurer des tiges de bois au Dollorama ou Michael’s d’environ 30 cm de hauteur et de 0,5 cm de diamètre. Vous devez les coller avec du ruban adhésif ou de la colle chaude derrière chaque partie pour que l’enfant puisse le tenir avec ses mains durant le Photobooth.

Dernière étape : Faite un Photobooth thématique papa! Placez les enfants devant un mur de couleur uni, demandez-leur de tenir différents accessoires conçus précédemment pour ensuite les prendre en photo avec afin d’envoyer ces dernières à papa le jour de la fête des pères. Vous pouvez aussi créer un mini album ou prendre la meilleure photo et la mettre dans un cadre et l’offrir en cadeau.

 

3. Pot d’épices à steak pour le BBQ fait maison

Étape 1: Téléchargez le pdf des étiquettes de pots à épices.
Pour télécharger le fichier pdf à imprimer c’est ici –> pot epices etiquettes

Très important : Imprimez sur un papier standard ou à pellicule collante. Les formats des étiquettes ont été créés en considérant le format des pots à épices en verre disponibles chez Dollarama en paquet de 3. Je vous suggère de mettre les étiquettes à la fin complètement du projet sinon elles seront salies par les doigts des petits et des épices!

Voici le produit à se procurer

Étape 2: Acheter les pots et les ingrédients secs pour faire la recette de Ricardo. Allez à un endroit où vous pouvez acheter en vrac, comme Bulk Barn ou épiceries zéro déchet, ce qui vous permet d’en avoir la quantité désirée pour le projet et d’éviter les surplus inutiles. La recette ici est pour un seul pot donc, si vous désirez faire les 3, simplement calculer les quantités des ingrédients x3. Faites une pierre deux coups, un cadeau pour papa, grand-papa et beau-papa ou oncle. Pour conserver la recette de Ricardo dans vos archives la voici : https://www.ricardocuisine.com/recettes/5280-assaisonnement-a-steak

Étape 3: Dans un bol, mélanger les ingrédients et faites participer les enfants en calculant les quantités et en leur faisant sentir et gouter les différentes épices qui se retrouveront dans le pot. Transférer dans les pots à l’aide d’un entonnoir.Il vous reste seulement à coller les étiquettes maintenant.

Les enfants adorent cuisiner et comprendre le processus des choses alors c’est vraiment une belle activité pour développer tous leurs sens et motricité!

 

4. Cadre photo empreintes de doigts

Projet facile et utile pour décorer la maison ou le bureau de papa. Vous pouvez mettre une photo des enfants, avec papa ou de la famille. J’ai opté pour des couleurs plus sobres pour que ce cadre soit disposé au travail de papa ou à la maison et qu’il s’agence n’importe où. Vous pouvez utiliser des couleurs vibrantes c’est à votre choix.

 

Matériel requis

– Tampon d’encre ou de peinture acrylique
– Cadre en bois de format 4 x 6 pouces
– Pinceau soyeux et chiffon en coton
(Disponibles chez Michael’s)

– Teinture à bois de la couleur de votre choix
(Disponible en quincaillerie comme Rona, Home Dépôt ou Canac)

 

Étape 1: Bien remuer la teinture à bois avant d’ouvrir. Retirer la partie du centre du cadre, protéger  votre surface de travail et appliquer la teinture avec le pinceau sur tout le cadre recto et verso. Laisser sécher environ 30 minutes.

Étape 2: Chacun leur tour, chaque enfant met son doigt sur le tampon encreur, enlève l’excédant sur un papier et vient appliquer sur le cadre deux fois de façon à créer un coeur : les pouces pour de gros coeurs, le petit doigt pour de petits coeurs. Finalement, faire des points avec les doigts et laisser sécher au moins 24h sans y toucher car sinon l’encre s’étendra sur la surface et le projet sera gâché! Vous pouvez appliquer un vernis style Modpodge le lendemain ou le laisser comme cela car la teinture contient déjà un vernis pour le bois. Disposer la photo désirée et emballer.

 

5. Biscuits sablés à la vanille

Projet hyper facile à réaliser même si vous n’êtes pas chef dans l’âme! Vous aurez besoin d’emporte-pièces en métal ou plastique pour découper les formes et de la recette de Ricardo pour l’exécuter qui se retrouve ici –> https://www.ricardocuisine.com/recettes/4183-biscuits-sables-2-

Assurez-vous d’avoir tous les ingrédients de la recette avant de débuter. Vous pouvez les recouvrir de bonbons ou glaçage ou simplement les laisser tel quel et les placer dans une petite boîte cadeau ou un sac. Ce qui est génial avec cette recette c’est que vous pouvez décider de congeler la demi recette pour la refaire éventuellement.

Vous pouvez aussi créer plein d’autre recettes avec le site de Ricardo comme des mini pizza faites maison ou un gâteau délicieux pour le dessert! Il faut simplement mettre les mains à la pâte et se sentir motivé. Les enfants s’amuseront et pourront aussi goûter leurs créations! Papa sera heureux et pourra aussi les amener comme collation au travail ou simplement les déguster en famille.

Joyeuse fête des pères!

Je vous souhaite avant tout de passer un agréable moment en famille à créer un cadeau unique et rempli d’amour pour papa! Parfois, nous n’avons pas besoin de dépenser une fortune pour offrir un présent. Je crois que de le faire soi-même et surtout avec les enfants est d’autant plus apprécié. Il suffit de prendre le temps de le faire ensemble! Passez une agréable fête des pères et je serai très heureuse de voir vos projets !

Vous pouvez nous partager vos photos par courriel à : info@laboiteatelierscreatifs.com

Amusez-vous bien!

Essayez nos boîtes d’ateliers DIY clé en main pour la famille

boites-ateliers-diy-la-boite-ateliers-creatifs

Publié le

Comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchons en coton

article-comment-tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs

Comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchons en coton

Un projet simple et pratique

Voici un projet amusant et simple pour débuter au crochet tunisien. Le tricot au crochet tunisien se fait seulement à l’endroit sans avoir à tourner le tricot. Il faut monter ses chaînes comme au crochet standard mais la différence est que vous garderez vos mailles sur le crochet tout au long du projet. Vous obtiendrez un linge avec un côté abrasif  et l’autre lisse. La finition du tricot est plus dense et offre une belle texture complètement différente que celle obtenue au crochet.

 

Matériel requis pour la création

Pour créer vos linges à vaisselle vous aurez besoin de :

– 1 balle de laine en coton 100% grosseur moyenne ou numéro 4
– un crochet tunisien 5mm ou un crochet avec un fermoir à broche disposé au bout
– une aiguille à laine
– une paire de ciseaux

Étapes de création

Temps de création environ 1h

Étape 1: Monter 40 chaînes avec votre crochet pour créer la base du linge à vaisselle.

Étape 2 : Ensuite, crochetez une chaîne à la suite de l’autre de droite à gauche, en passant le crochet par dessus et à travers la chaîne pour ensuite aller récupérer la corde en-dessous, la faire passer à travers la chaîne avec le crochet vers vous, et terminer la première chaîne en récupérant la corde par dessus avec le crochet et la passer à travers la chaîne qui est sur le crochet. Vous avez alors effectué votre première chaîne tricotée en maille simple. Répéter tout le rang.

Étape 3 : Vous devez procédez de la même façon qu’à l’étape 2 mais de gauche à droite. Votre base est créée. Vous procèderez de la même façon (tricoter en chaine simple) pour fermer votre travail lorsque vous aurez atteint la hauteur désirée.

Les prochaines étapes seront sur deux rangs et se répèteront tout le travail

Étape 4 : Vous êtes rendus à effectuer votre rang qui se tricote différemment du précédent (de droite à gauche). Vous devez récupérer chaque chaine avec votre crochet ( la première ne sera pas tricoter tout le projet)  sur le dessus du travail, passer la laine sur le crochet, la faire passer à travers la chaine et la laisser sur le crochet. Répéter tout le rang. Arrivé à la fin du rang, vous devez passez à travers la chaîne et effectuer un chaine simple et la garder sur le crochet.

Étape 5 :  Vous êtes rendus à effectuer votre deuxième rang qui se tricote différemment du précédent(de gauche à droite). La dernière chaîne simple est sur votre crochet. Vous devez passer le fil sur le crochet, tirer le fil à travers des deux prochaines chaînes et répéter ce mouvement tout le rang jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de chaîne sur votre crochet.

Étape 6 : Répétez l’étape 4 et 5 tout le projet jusqu’à une hauteur de 20 cm environ ou la hauteur que vous désirer si vous aimeriez un format rectangulaire. Ce patron devrait vous donner un format carré de 20×20 cm environ qui est un format standard de torchon.

Étape 7 : Une fois la hauteur obtenue, vous devez fermer le tricot. Il se fermera de droite à gauche en tricotant chaque chaîne de simple comme vous l’avez fait au début du projet. À la fin de la dernière chaîne,  couper le fil d’une longueur de 30 cm, faire un noeud  double et cacher le fil avec une aiguille à laine à l’arrière du projet.

 

Visionnez notre tutoriel

Je vous invite à visionner le tutoriel vidéo qui vous montre touts les étapes de la création et qui pourra faciliter votre apprentissage!

Comment-tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs-tutoriel-video

Bon tricot et amusez-vous bien!

 

Linges à vaisselle sur notre boutique en ligne

Si jamais vous réalisez que le crochet tunisien n’est pas pour vous alors nous avons offrons des linges à vaisselle en paquet de 2 sur notre boutique en ligne.

linge-vaisselle-paquet2-la-boite-ateliers-creatifs

Cours crochet tunisien débutant 2

cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs

Publié le

Comment faire des tawashis zéro déchet

comment-faire-des-tawashis-zero-dechet-la-boite-ateliers-creatifs

Comment faire des tawashis zéro déchet

Le tawashi c’est quoi?

Son origine provient du Japon. Ils étaient traditionnellement fabriqués à partir d’un palmier à base de chanvre pour ensuite être utilisés comme éponge à récurer. Aujourd’hui, le tawashi est une alternative zéro déchet aux éponges commerciales. Au lieu d’acheter des éponges (qui ne sont pas récupérables et surtout dommageable pour l’environnement), l’idée est de récupérer des tissus désuets comme des chaussettes et de les tisser en éponge en leur donnant une seconde vie.

Donner une seconde vie à nos vieilles chaussettes

De ce fait, vous pouvez déjà commencer à mettre de côté les chaussettes solo ou celles qui sont trouées afin de les couper en bandes uniformes et de les tisser pour créer un tawashi! Vous pouvez aussi le faire avec des « leggings » ou des bas collants. Autre option, récupérer des t-shirts coupés en bandes et cousus en anneaux pour former un élastique. Cette dernière façon demande plus de temps mais permet de récupérer tout ce qui serait mis normalement aux poubelles. Peu importe le moyen, il vous faut des élastiques d’environ 6 pouces une fois étirés.

Créer son métier à tisser c’est facile !

Vous pouvez créer un petit métier à tisser en utilisant des matériaux accessibles à la maison. Dans le tutoriel vidéo, nous vous suggérons 4 façons de créer vous-mêmes votre métier à tisser selon vos besoins. Vous pouvez créer à partir :

  • d’un carton ondulé 6×6 pouces provenant d’une boite
  • d’une boite 6×6 pouces et de 24 épingles à linge
  • d’un canevas (toile à peindre) où vous retirez la toile pour garder seulement le cadre de bois
  • d’un cadre photo en bois en y ajoutant des petits clous (quantité de 40 minimum selon le format du cadre choisi)

SI vous désirez garder votre métier à tisser pour plusieurs usages alors je vous suggère la dernière méthode. Mais, si vous désirer simplement essayer la technique pour le plaisir, le carton ondulé ou la boite et les épingles feront amplement le travail.

Comment faire des tawashis?

Il est plus facile de montrer comment les faire en vidéo ou en personne que par écrit. Je vais tenter de vous expliquer brièvement le fonctionnement. Pour créer un tawashi, il vous faut un métier à tisser et des bandes élastiques. Vous pouvez créer le métier à tisser ou vous en procurer un neuf mais, j’aime bien montrer aux gens comment tout faire soi-même et le projet devient encore plus enrichissant de cette façon! Vous devez couper vos chaussettes en bandes et elle seront disposées d’un clou à l’autre verticalement et horizontalement. Il faut aussi que les bandes s’entrelacent en les passant par-dessus, ensuite par-dessous pour bien grouper chaque élastique. Cela crée une trame de tissage. À la fin, vous devez fermer le projet en passant chaque bande une dans l’autre à tour de rôle. Vous terminez avec un noeud pour bien fermer le projet et éviter qu’il ne se défasse. Je vous invite à regarder le tutoriel vidéo ci-bas dans l’article afin de mieux comprendre les étapes de création.

Belle activité à faire en famille!

Cette activité est une belle opportunité afin de créer en famille et de tisser des liens (jeu de mot haha). Avec un peu d’aide, les enfants pourront faire tout le processus avec vous et répéter l’expérience quand il le faut. Ils comprendront l’importance de récupérer et de ne pas jeter leur bas troués! Ils développeront leur dextérité fine et auront beaucoup de plaisir à les utiliser après leur création! Plaisir garantie!

Tutoriel vidéo

Vous pouvez aussi visionner notre tutoriel vidéo pour suivre les étapes du projet plus facilement.

tutoriel-video-tawashi-zero-dechet-la-boite-aetliers-creatifs4

 

Voici d’autres articles à lire sur le zéro déchet :

Le zéro déchet c’est quoi?
Pourquoi La Boîte ateliers créatifs a pris le virage zéro déchet?

 

Découvrez nos produits zéro déchet

Publié le

Tricot et crochet : Les indispensables pour bien commencer

article-tricot-et-crochet-les-indispensable-la-boite-ateliers-creatifs-blog

Tricot et crochet : Les indispensables pour bien commencer

 

Les broches et les crochets

Les broches et les crochets sont les outils de base pour tricoter. Ces outils sont toujours annotés de mesures métriques (mm) ou américaines (US). On peut comparer cela aux valeurs métriques d’une règle qui sont en cm ou millimètres et la valeur américaine (son équivalence) en pouces. C’est exactement la même chose pour la cuisine les onces, les grammes, les millilitres, les tasses, etc.

Pour le tricot, plus la mesure est petite et plus  l’outils est petit. Donc, vous utiliserez une laine qui sera proportionnelle avec ce choix.  Par exemple, si vous choisissez une paire de broche ou un crochet de grosseur 8mm ou sont équivalence  qui est de 11US, vous aurez besoin d’une laine de format moyen de catégorie 5. Ce format est l’idéal pour un débutant : un format facile à manipuler pour apprendre les notions de bases.

Il y a une multitude de choix disponibles sur le marché dont certains types ont des avantages et d’autres des inconvenants. Pour faciliter votre choix, je vais vous énumérer les principaux ainsi que les particularités de chacun.

Broches ou crochets en métal

Avantages
Ils sont rigides et faciles à manipuler, résistants et durent longtemps, glissent facilement et la laine reste belle lors du tricot. Ils se récupèrent.

Désavantages
Ils sont parfois lourds et fatiguent plus facilement les mains lors de la création de l’ouvrage. Ils peuvent plier si l’on tricote trop serré et sont difficiles à replacer.

Broches ou crochets en plastique


Avantages
Ils sont abordables, souples et sont parfaites pour quelqu’un qui s’initie au tricot en pratiquant des mailles, chaines, rangs et les techniques de bases.

Désavantages
Ils sont faciles à casser, mous et rendent le travail plus difficile à exécuter, moins de constance et des imperfections dans le tricot. Ils sont récupérables mais dommageable pour l’environnement prenant 250 ans à se décomposer s’ils ne sont pas recyclés.

 

Broches ou crochets en bois

Avantages
Ils sont faciles à manipuler, glissent facilement, léger et durables. Ils sont naturels et se compostent.

Désavantages
Ils sont faciles à casser, peuvent courber avec l’humidité de l’air ou avec le temps ou même êtres déjà inclinés à l’achat, peuvent briser la laine à cause des petits morceaux accrochants qui se détachent du bois.

 

Autres types de broches ou crochets

D’autres outils de tricot se retrouvent dans les trois catégories énumérées précédemment. Il existe des aiguilles circulaires dont les embouts sont plus petits et reliés à l’aide d’un fil de plastique ou de métal. Cela permet de faire de plus gros ou grands travaux comme par exemple une couverture de lit et d’alléger les mains. Aussi, cela offre la possibilité de tricoter plus rapidement car les mains sont plus rapprochées. Autre utilité, les broches circulaires sont souvent utilisées pour tricoter de façon continue un ouvrage en cercle d’où le terme circulaire.

Lorsqu’il n’est pas possible avec ces aiguilles, il existe des aiguilles à doubles pointes qui permettent de tricoter aussi en cercle. Elles sont plus faciles à manipuler dû à leur petites tailles et elles n’ont pas de fermetures à chaque extrémités. Évidemment, elles sont plus difficiles à utiliser car il faut beaucoup de pratique avant de comprendre le processus. C’est pourquoi certains préfèrent les aiguilles circulaires avec corde. Par contre, les doubles pointes sont plus faciles à utiliser lors de travaux plus petits comme les bas ou les chapeaux pour enfants.

 

Au niveau du crochet, il existe une multitude de choix similaires à ceux du tricot dont un ajout de corde pour créer des oeuvres de plus grands formats et des crochets plus allongés qui se nomme crochet tunisien et qui est une technique différente de crochet standard. Il y a aussi les tricotins qui sont des supports ronds, carrés ou même rectangulaires dont plusieurs  pointes sont redressées et où l’on tricote à l’aide d’un crochet pour passer les fils de laine par-dessus les précédentes. Ils peuvent aussi servir à créer des cordes dont l’outil porte un nom différent comme queue de rat  ou icord.

 

La laine et ses composantes

etiquette-balle-de-laine2

La composition de la laine

Les balles de laine sur le marché sont majoritairement fait à partir de fibres synthétiques comme l’acrylique, le nylon et le polyester. Elles sont plus abordables, faciles à trouver, douces, résistantes, moins absorbantes et il y a beaucoup plus de choix autant dans les couleurs que pour les textures.

Pour ce qui est des fibres naturelles comme la laine de mouton 100%, la laine d’alpaga, le coton et le bambou, elles sont plus difficiles à trouver, coûtent plus cher que les synthétiques mais elles sont durables, absorbantes, chaudes, résistantes et biodégradables. Par contre, elles demandent plus de soins pour l’entretient,  peuvent se briser plus facilement, demande un nettoyage à la main et un séchage à plat afin de garder leur éclat.

Il existe aussi une gamme très variée de laines qui mélange ces deux catégories de fibres synthétiques et naturelles ce qui permet d’avoir les avantages des deux cotés. Le choix de laine dépend évidemment du projet et de l’usage que vous en ferez.

Les grosseurs ou catégories de laine

Les laines se choisissent selon la grosseur des broches ou du crochet utilisés dont je reviendrai plus loin. Comme vous pouvez le voir sur l’étiquette de la balle de laine, il y a un numéro (qui varie de 1 à 6) qui signifie la catégorie de la grosseur de laine et aussi sont appellation (extra fin, fin, petit ou légère, moyen, gros, très gros, super gros). Donc, quand vous désirez faire un tricot mince, vous utiliserez une laine de catégorie 1-2 ou 3 (extra fin, fin, petit ou légère) et qui demandera plus de minutie et de temps. À l’opposé, pour un travail plus épais et rapide d’exécution, vous utiliserez une laine de catégorie 4-5-6 et plus (moyen, gros, très gros, super gros) pour réaliser votre projet.

La quantité de laine

La quantité de laine requise varie d’un travail à un autre. Si vous utilisez des patrons, normalement le nombre de balles ou le poids de laine nécessaire pour sa réalisation sont indiqués. Par contre, si vous n’êtes pas certains de la quantité requise, je peux quand même vous guider selon le projet. Au fil du temps, vous apprendrez à savoir comment bien établir votre quantité de laine requise et de toujours prévoir un surplus de laine pour les imprévus.

À titre indicatif, voici le nombre de balles de laine format moyen requises pour un projet : 

Une balle de laine : une paire de mitaines, une paire de pantoufles, une tuque pour enfant, un cache-cou pour adulte, une paire de bas enfant.
Deux balles de laine : une tuque et un cache-cou pour adulte, une paire de bas adulte, une tuque et cache-cou pour enfant.
Trois balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour enfant, une couverture pour bébé, une tuque une paire de mitaines et un cache-cou pour adulte.
Quatre balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour adulte, un poncho ou veste pour enfant, une taie d’oreillers format moyen.
Cinq balles de laine et plus: un chandail ou veste pour adulte, une jetée pour le lit ou divan, des bas pour toute la famille.

 

La couleurs et les lots ou tirage de la laine

Chaque balle de laine a une couleur précise ou appellation de cette dernière. Pour la photo ici présentée, la couleur se nomme « menthe« . La plupart du temps, il y a aussi un numéro de lot ou de tirage. Cela signifie que les laines ont été faites au même moment et contiennent la même quantité de couleur ou de teinture. Alors, lorsque vous achetez de la laine pour un projet, essayez de les acheter tous au même moment pour que la couleur et le lot soient uniforme. Il arrive souvent que nous ne prévoyons pas assez de laine et devons retourner s’en procurer. Ainsi, nous constatons qu’il y a une différence de la couleur et du lot et que l’uniformité de notre projet en est affectée. Alors, prévoyez de vous procurer votre laine en bonne quantité et tous au même endroit.

Choisir la bonne grosseur de laine, de broches ou  de crochet

Les étiquettes des laines fournissent normalement les indications pour bien choisir la laine selon la grosseur de broches ou du crochet que vous avez et vis versa. Afin de comprendre l’étiquette, vous avez toujours un endroit où l’on suggère le format des broches ou du crochet soit en mm ou en US (un ou l’autre ou les deux) nécessaires pour ce type de laine. À l’inverse, si vous aimez ce type de laine, vous pouvez savoir si vous avez les broches adéquates pour faire le projet à la maison.

Si vous désirez des détails plus élaborés sur ce point,  je vous invite à regarder la vidéo à la fin de ce texte qui explique toutes les notions énumérées ici.

 

Autres accessoires pratiques à utiliser

Règle à tricot ou Jauge à tricoter :  permet de calculer la grosseur des broches ou crochet, de faire la conversion en mm et US.
Ruban à mesurer : permet de mesurer votre projet (nécessaire)
Calculateur de rangs : permet de savoir à quel rang vous êtes rendus durant votre projet au lieu de l’écrire sur une feuille.
Ciseaux : permet de couper les fils de laine (nécessaire)
Aiguille à laine : permet de cacher les fils de laine à la fin d’un projet ou de coudre des pièces ensemble (nécessaire)
Marqueur, anneau, cadenas : permet de marquer les endroit précis du travail lors d’un changement de point ou de réduction ou augmentation de mailles ou chaînes.
Fermoirs ou protecteurs : permet de ne pas perdre le projet et de le maintenir en place (parce que les projet se défont si l’on tire sur les fils lorsqu’ils ne sont pas terminés)
Épingles à laine : permet de mettre des mailles ou chaînes en attente, permet de mettre un projet en attente pour utiliser les broches ou crochet pour un second projet.
Patron : permet d’exécuter un projet avec toutes les explications et les étapes de réalisation. Un apprentissage des abréviations et des termes de tricot sont nécessaires pour lire les patrons. Les patrons en anglais et ceux en français n’utilisent pas les même termes.

Quelques conseils pratiques avant de commencer un projet

Lorsque vous débutez un nouvelle apprentissage comme le tricot, il est nécessaire d’apprendre les notions de base comme :comment tenir les broches ou le crochet, monter des mailles ou des chaînes, tricoter à l’endroit et à l’envers, apprendre les diminutions et augmentations de chaînes ou mailles, pratiquer et pratiquer encore et toujours avant de se lancer dans un patron ou un projet, faire des échantillons ou des tests de quelques mailles, chaînes, rangs, de points. Aussi, essayez avec des broches ou crochet de format 8mm et plus et des laines équivalentes pour pratiquer ce sera plus facile. Lorsque vous vous sentez prêts à commencer, favorisez de petits projets et augmentez au fil du temps le niveau de difficultés. Plus vous serez bons, plus vous pourrez diminuer les formats de broches ou de crochet car cela est plus difficile et demande plus de technique. Les patrons sont plus difficiles à lire pour certains donc misez sur des vidéos ou tutoriels que vous pouvez visionner quand bon vous semble et revenir en arrière si le besoin est. Il faut beaucoup de patience, de détermination et de pratique!

Bon tricot à tous!

Vidéo complète des explications :
https://www.youtube.com/watch?v=RCnPu8TUgGU

tutoriel-video-youtube-tricot-et-crochet-les-indispensables

 

Découvrez tous nos cours en ligne de la Boîte ateliers créatifs pour apprendre le tricot ou le crochet à votre rythme:
https://www.laboiteatelierscreatifs.com/categorie-produit/cours-en-ligne/

cours-tricot-au-crochet-debutant-1-la-boite-ateliers-creatifs cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs