Publié le

Comment faire des tawashis zéro déchet

comment-faire-des-tawashis-zero-dechet-la-boite-ateliers-creatifs

Comment faire des tawashis zéro déchet

Le tawashi c’est quoi?

Son origine provient du Japon. Ils étaient traditionnellement fabriqués à partir d’un palmier à base de chanvre pour ensuite être utilisés comme éponge à récurer. Aujourd’hui, le tawashi est une alternative zéro déchet aux éponges commerciales. Au lieu d’acheter des éponges (qui ne sont pas récupérables et surtout dommageable pour l’environnement), l’idée est de récupérer des tissus désuets comme des chaussettes et de les tisser en éponge en leur donnant une seconde vie.

Donner une seconde vie à nos vieilles chaussettes

De ce fait, vous pouvez déjà commencer à mettre de côté les chaussettes solo ou celles qui sont trouées afin de les couper en bandes uniformes et de les tisser pour créer un tawashi! Vous pouvez aussi le faire avec des « leggings » ou des bas collants. Autre option, récupérer des t-shirts coupés en bandes et cousus en anneaux pour former un élastique. Cette dernière façon demande plus de temps mais permet de récupérer tout ce qui serait mis normalement aux poubelles. Peu importe le moyen, il vous faut des élastiques d’environ 6 pouces une fois étirés.

Créer son métier à tisser c’est facile !

Vous pouvez créer un petit métier à tisser en utilisant des matériaux accessibles à la maison. Dans le tutoriel vidéo, nous vous suggérons 4 façons de créer vous-mêmes votre métier à tisser selon vos besoins. Vous pouvez créer à partir :

  • d’un carton ondulé 6×6 pouces provenant d’une boite
  • d’une boite 6×6 pouces et de 24 épingles à linge
  • d’un canevas (toile à peindre) où vous retirez la toile pour garder seulement le cadre de bois
  • d’un cadre photo en bois en y ajoutant des petits clous (quantité de 40 minimum selon le format du cadre choisi)

SI vous désirez garder votre métier à tisser pour plusieurs usages alors je vous suggère la dernière méthode. Mais, si vous désirer simplement essayer la technique pour le plaisir, le carton ondulé ou la boite et les épingles feront amplement le travail.

Comment faire des tawashis?

Il est plus facile de montrer comment les faire en vidéo ou en personne que par écrit. Je vais tenter de vous expliquer brièvement le fonctionnement. Pour créer un tawashi, il vous faut un métier à tisser et des bandes élastiques. Vous pouvez créer le métier à tisser ou vous en procurer un neuf mais, j’aime bien montrer aux gens comment tout faire soi-même et le projet devient encore plus enrichissant de cette façon! Vous devez couper vos chaussettes en bandes et elle seront disposées d’un clou à l’autre verticalement et horizontalement. Il faut aussi que les bandes s’entrelacent en les passant par-dessus, ensuite par-dessous pour bien grouper chaque élastique. Cela crée une trame de tissage. À la fin, vous devez fermer le projet en passant chaque bande une dans l’autre à tour de rôle. Vous terminez avec un noeud pour bien fermer le projet et éviter qu’il ne se défasse. Je vous invite à regarder le tutoriel vidéo ci-bas dans l’article afin de mieux comprendre les étapes de création.

Belle activité à faire en famille!

Cette activité est une belle opportunité afin de créer en famille et de tisser des liens (jeu de mot haha). Avec un peu d’aide, les enfants pourront faire tout le processus avec vous et répéter l’expérience quand il le faut. Ils comprendront l’importance de récupérer et de ne pas jeter leur bas troués! Ils développeront leur dextérité fine et auront beaucoup de plaisir à les utiliser après leur création! Plaisir garantie!

Tutoriel vidéo

Vous pouvez aussi visionner notre tutoriel vidéo pour suivre les étapes du projet plus facilement.

tutoriel-video-tawashi-zero-dechet-la-boite-aetliers-creatifs4

 

Voici d’autres articles à lire sur le zéro déchet :

Le zéro déchet c’est quoi?
Pourquoi La Boîte ateliers créatifs a pris le virage zéro déchet?

 

Découvrez nos produits zéro déchet

Publié le

Laissez les enfants créer

Laissez-les-enfants-creer-blog-la-boite-aetliers-creatifs

Laissez les enfants créer

Laissez-les explorer

Plusieurs parents ont la fâcheuse habitude de limiter les explorations artistiques de leurs enfants en leur disant ce qu’ils doivent faire ou selon comment eux réaliseraient le projet. De un, ce n’est pas votre projet et de deux vous êtes castrant pour leur créativité. Bons nombres de commentaires que j’entends lors de mes ateliers et je dois intervenir mais de façon courtoise et agréable. Je leur réponds : Laissez-les explorer ! Ils sont ici pour s’amuser!

Donnez-leur la liberté de créer sans frontières

Ce n’est pas grave si les couleurs ne correspondent pas avec la chambre de l’enfant ou que leur façon d’exécuter le projet diffère de ce que je leur ai montré. L’important, c’est qu’ils essaient et si jamais leurs techniques tournent mal, ils reviendront à la case départ. Comme dans la vie, on doit vivre l’expérience pour comprendre et aussi faire des erreurs. Donnez-leur la liberté de créer sans frontières ni standard de conformité car cela les ennuis terriblement. Le problème avec notre façon de les limiter, c’est que nous leur imposons notre manière d’agir. Mais, n’oubliez pas que chaque individu est différent et développe ses compétences à son rythme.

Cessez d’imposer la performance

Nous les oppressons aux syndromes de performance parce que nous-mêmes vivons ce problème. Pitié, qui a dit que nous devrions réussir du premier coup !? Laissez-les explorer ! Au final, ils font toujours des projets incroyables ! Si vous saviez l’estime et la confiance qu’ils gagnent à réaliser un atelier créatif sans votre aide. Et ils sont si fiers d’eux! C’est tellement beau de voir ces étincelles d’émerveillement dans leurs yeux! Leurs regardent vous disent : Wow! regarde ce que j’ai fait! Il faut les encourager plutôt à persévérer dans des activités qu’ils aiment.

Retrouver cette spontanéité

J’aurais aimé qu’on me pousse très fort dans une école de concentration d’arts plus jeune haha. J’étais une vraie éponge et j’exécutais des dessins en peu de temps et le résultat était malade! Aujourd’hui, je travaille fort pour retrouver cette spontanéité et mettre de côté les idées préconçues qu’il faut faire ceci ou cela de telle ou telle façon. Quand on m’ impose trop de limites je fige! Le syndrome de la page blanche embarque et j’angoisse lol. Je n’ai pas envie de faire comme tout le monde, de suivre un entonnoir canonique artistique. Si une technique artistique voit le jour et que peu de monde utilise, soyez surs que je serai la première personne à l’essayer ! Le tabou de marginal embarque haha je sais mais pourquoi se fixer autant de limites avec un si grand potentiel d’exploration?

Misez sur la découverte

Vous avez ici une belle morale qui vous dit de lâcher prise sur la performance et misez sur la découverte. Prenez le temps de regarder les enfants créer, c’est si beau à voir!  Vous retrouverez peut-être l’enfant extraordinaire qui sommeille en vous et qui a toujours rêvé d’aventures. Sortez les pinceaux et avant tout amusez-vous !