Publié par Laisser un commentaire

Vous êtes créateur de votre bonheur

article-vous-etes-createur-de-votre-bonheur-la-boite-ateliers-créatifs

Vous êtes créateur de votre bonheur

Que ce soit dans votre vie personnelle ou lorsque vous êtes en processus de création, les suggestions de ce texte vous aiderons à trouver votre bien-être et apprécier votre évolution. Plusieurs points que vous rencontrez ici sont souvent élaborés dans le développement personnel pour atteindre son niveau de bonheur. L’idée n’est pas de les faire tous à la fois mais plutôt de les essayer au fur et à mesure et de constater les résultats. N’oubliez pas que vous êtes le créateur de vos oeuvres mais aussi celui de votre vie.

Vous avez le droit de vous accorder un moment de bien-être

La première chose qui est importante selon moi, c’est de s’accorder un moment pour soi. Bon nombre de personnes oublient de s’accorder du temps car ils sont simplement trop généreux à n’en donner aux autres. Alors, apprenez à dire non ou  » j’ai besoin d’un moment pour moi  » et que les gens respectent ce choix. Vous le mettez à votre agenda s’il le faut mais, par grâce, prenez ce temps. Vous découvrirez que vous aurez besoin de vous retrouver avec votre âme pour vous ressourcer. Un jour, ce sera un moment indispensable que vous ne pourrez plus mettre de côté. Du moins, je vous le souhaite de tout mon coeur. Vous pouvez pratiquer un loisir créatif, un sport, de la méditation ou simplement relaxer! Dites-vous que si vous ne le faites pas alors qui le fera pour vous? Exactement, personne. Soyez indulgent et prenez ce temps pour vous.

Établissez un endroit pour créer

Par la suite, établir un endroit où l’on se sent bien pour créer où l’aménager à ce que l’ambiance soit propice à la création. Cela peut sembler idiot mais avoir un lieu où nous sommes tranquille, à l’aise et motivé nous permet de s’extérioriser plus facilement. Le mieux serait de vous créer un espace créatif où tout est à portée de mains et prêt à être utilisé ! Cela facilite l’accès et moins laborieux de sortir et ranger le matériel à chaque fois.

Créer dans les bons comme les mauvais moments

Les artistes ont parfois plus de facilité à créer lorsqu’ils sont tristes ou d’humeur maussade parce que le fait d’extérioriser leurs émotions leurs fait un grand bien. Pour ma part, j’ai appris à créer lorsque je me sens bien et les moments moins heureux j’ai moins envie. On est tous différents à ce sujet. Peu importe le moment et les émotions, donnez-vous le droit de réaliser un petit projet pour évacuer le trop plein (de joie ou de tristesse) sans avoir d’attente pour un résultat mais simplement pour s’évader dans une bulle de sérénité. C’est très thérapeutique les arts et au final vous vous sentirez mieux et relaxe.

Suivez votre intuition

Certains sont plus méthodiques et d’autres plus intuitifs. Parfois, il faut un plan d’action ou motivations pour débuter un projet. On peut aussi très bien faire un projet intuitif pour explorer et seulement créer sans but. Vous verrez que votre petite voix intérieure, alias intuition, vous guidera lors de votre processus et parfois voudra déroger du chemin que vous aviez en tête au début. Comme dans la vie, rien n’est déterminé et tout est changement alors laissez-vous porter par votre ressenti. L’intuition sait où elle va à vous de l’écouter. Plus vous serez à son écoute et plus vous serez confiant de ce que vous êtes en train de réaliser.

Restez confiant en votre création même si parfois elle semble ratée

Faire une erreur de parcours ou un mouvement involontaire est chose commune. Il est possible de corriger l’erreur comme toute chose. N’arrêtez pas votre élan à cause d’un ricochet mais poussez plus loin. Parfois, les erreurs amènent de joyeux résultats que l’on n’aurait jamais pensé aborder. Ne soyez pas trop dur avec vous-mêmes. L’erreur et l’expérience font parties du processus comme dans la vie. C’est de cette façon que nous apprenons et évoluons.

Donnez-vous des projets à courts termes

Commencez par de petits projets afin de garder le flot. On est souvent porté à construire un projet d’envergure et que finalement on ne terminera jamais vu sont ampleur. Alors, débutez avec de petits défis et augmentez votre niveau au fil du temps. Vous observerez que vous aurez de meilleures aptitudes, plus de patience, plus d’habilités et une meilleure maîtrise d’un projet à un autre. C’est en se pratiquant que l’on devient bon et c’est en le faisant régulièrement qu’on développe ses talents.

Cessez de vous mettre de la pression et faites-le par plaisir

Des fois, nous sommes un peu trop exigeant envers nous-mêmes et nous voulons atteindre des objectifs en sautant plusieurs étapes. C’est exactement de cette façon que nous nous décourageons. Nous voulons performer et réussir du premier coup et c’est une bien mauvaise habitude que nous avons trop souvent. Essayez de réaliser un projet sans vous créer de grandes attentes et s’il n’est pas à la hauteur de vos attentes, riez un peu, et dites-vous :  » je ferai mieux la prochaine fois! « . Et vous ferez mieux c’est certain. Le but est simple,  au commencement, vous devez éveiller l’artiste ou l’enfant intérieur en vous. Vous devez jouer et vous amuser sans jugement et sans pression. Belle expression anglaise qui explique bien ici « Go with the flow » que je traduirai par  » Laissez-vous porter par le vent ». Le vent, c’est votre intuition qui vous parle. Donc, suivez la vague créative en vous amusant et savourant l’instant de bonheur que vous vivez maintenant. Quand vous ne suivez pas le mouvement vous créez des blocages et vos erreurs se produisent. Ne devancer pas votre élan mais faites seulement le suivre et tout ira bien.

Sortez de votre zone de confort

Sortir de sa zone de confort est un principe très difficile pour tous à mettre en pratique. Ce que l’on connait nous aimons et ce qui nous effraie nous le fuyons! Et si d’essayez quelque chose de nouveau nous amènerait vers de nouvelles connaissances et découvrir que finalement ce n’est pas si pire que cela? Ce qui est certain c’est que la nouveauté fait peur mais si nous n’essayons pas nous saurons jamais notre plein potentiel. Soyez curieux et explorez! Découvrez de nouvelles techniques artistiques, fouinez sur Pinterest et Instagram et partez à la découverte de nouveauté! Plus vous serez dans l’action et ouvrirez vos yeux au nouveau et plus vous serez en ébullition créative! Même si on peut vous dire « ces techniques ne vont pas ensemble » ou « cela va être laid » (comme dans la vie, le jugement et l’avis des autres sont souvent à proscrire lol), on s’en fou! Essayez-le pareil vous verrez le résultat seulement en faisant l’essai. C’est comme cela qu’on fait des découvertes depuis la nuit des temps! Osez! N’oubliez pas: vous êtes le créateur de vos oeuvres mais aussi celui de votre vie. C’est le temps de se mettre à l’oeuvre les amis !

Publié par Un commentaire

Tricoter ses linges en coton : Tutoriel

tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs

Comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchon en coton au crochet tunisien

Un projet simple et pratique

Voici un projet amusant et simple pour débuter au crochet tunisien qui vous montre comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchons en coton. Le tricot au crochet tunisien se fait seulement à l’endroit, sans avoir à tourner le travail. Par contre, il faut monter ses chaînes comme au crochet standard. Mais, la différence est que vous garderez vos mailles sur le crochet tout au long du projet.  Ainsi, vous verrez que cela ressemble à un tissage. De ce fait, vous obtiendrez un linge avec un côté abrasif  et l’autre lisse. Enfin, la finition du tricot est plus dense et offre une belle texture complètement différente que celle obtenue au crochet.

Matériel requis pour la création de ses linges

Pour tricoter ses linges à vaisselle vous aurez besoin de :

– 1 balle de laine en coton 100% grosseur moyenne ou numéro 4
– un crochet tunisien 5mm ou un crochet avec un fermoir à broche disposé au bout
– une aiguille à laine
– une paire de ciseaux

Étapes de création pour tricoter ses linges

Temps de création d’environ 1h

Étape 1: Pour commencer, montez 40 chaînes avec votre crochet pour tricoter la base du linge à vaisselle.

Étape 2 : Ensuite, crochetez une chaîne à la suite de l’autre, de droite à gauche, en passant le crochet par dessus et à travers la chaîne. De ce fait, allez récupérer la corde en-dessous, la faire passer à travers la chaîne avec le crochet vers vous. Finalement, terminez la première chaîne en récupérant la corde par-dessus avec le crochet et la passer à travers la chaîne qui est sur le crochet. Ainsi, vous avez alors effectué votre première chaîne tricotée en maille simple. Répéter tout le rang.

Étape 3 : Or, vous devez procédez de la même façon qu’à l’étape 2 mais de gauche à droite. Enfin, votre base est créée. Vous procèderez de la même façon (tricoter en chaine simple) pour fermer votre travail lorsque vous aurez atteint la hauteur désirée.

Les prochaines étapes seront sur deux rangs et se répèteront tout le travail pour tricoter vos linges

Étape 4 : Maintenant, votre rang se tricote différemment du précédent (de droite à gauche). Vous devez récupérer chaque chaine avec votre crochet ( la première ne sera pas tricoter tout le projet)  sur le dessus du travail. De plus, passez la laine sur le crochet, la faire traverser la chaine et la laisser sur le crochet. Répétez tout le rang. finalement, arrivé à la fin du rang, vous devez passez à travers la chaîne et effectuer un chaine simple et la garder sur le crochet.

Étape 5 :  Ici, votre deuxième rang qui se tricote différemment du précédent(de gauche à droite). La dernière chaîne simple est sur votre crochet. Vous devez passer le fil sur le crochet, tirer le fil à travers les deux prochaines chaînes. Enfin, répétez ce mouvement tout le rang jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de chaîne sur votre crochet.

Étape 6 : Répétez l’étape 4 et 5 tout le projet jusqu’à une hauteur de 20 cm environ ou la hauteur que vous désirez. Si vous aimeriez un format rectangulaire, continuez jusqu’à la hauteur voulue. Ce patron devrait vous donner un format carré de 20×20 cm environ. Le résultat donne un format standard de linge ou torchon.

Étape 7 : Une fois la hauteur obtenue, vous devez fermer le tricot. Il se fermera de droite à gauche en tricotant chaque chaîne de simple comme vous l’avez fait au début du projet. À la fin de la dernière chaîne,  couper le fil d’une longueur de 30 cm. Faire un noeud double et cacher le fil avec une aiguille à laine à l’arrière du projet. Vous aurez ainsi tricoté votre premier linge au crochet tunisien!

Visionnez notre tutoriel pour apprendre comment tricoter vos linges à vaisselle ou torchon en coton

Je vous invite à visionner le tutoriel vidéo qui vous montre touts les étapes comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchon en coton. Vous pourrez visionner à votre rythme les étapes de création ce qui pourra faciliter votre apprentissage!

Comment-tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs-tutoriel-video

Bon tricot et amusez-vous bien!

Linges à vaisselle sur notre boutique en ligne

Si jamais vous réalisez que le crochet tunisien n’est pas pour vous alors, nous avons offrons des linges à vaisselle en paquet de 2 sur notre boutique en ligne.

linge-vaisselle-paquet2-la-boite-ateliers-creatifs

Cours crochet tunisien débutant 2

cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs

Publié par 295 commentaires

Faire ce que l’on aime

article-faire-ce-que-l-on-aime-la-boite-ateliers-creatifs-5808

Faire ce que l’on aime

Peur du jugement des autres

J’ai longtemps hésité avant de faire ce que j’aime le plus dans la vie parce que j’avais peur de faire une folie et d’être jugée ! Il a fallu que je sois au bout du rouleau et que je n’ai plus rien à perdre pour me lancer. Quand on est au fond de l’océan, il nous reste qu’à monter.

Remises en question

Il a fallu que je remettre ma vie en question plusieurs fois, savoir ce qui était important pour moi et confronter la réalité que j’ai qu’une seule vie à vivre et que la mort était inévitable. J’ai accompagné mon père jusqu’à la frontière, plus un sous en poche, pour enfin me donner du temps de repos pour affronter les épreuves de la vie avec la seule chose qui me faisait du bien : créer.

L’échappatoire pour mieux se retrouver

J’avais besoin de me donner un moment de liberté, d’échappatoire, de bien-être et un besoin de mettre un peu de beauté dans ce monde de fous ! J’avais besoin d’un but pour poursuivre et j’avais besoin aussi d’un moment pour cesser de penser et de me libérer des tensions et du stress.

S’entourer de beauté

Je voulais m’entourer de beauté et de couleurs et de peindre mes journées grises en arc-en-ciel. Je voulais retrouver l’enfant en moi qui s’émerveillait d’un rien et qui avait du plaisir avec si peu. C’est devenue une thérapie de l’âme et un retour aux sources nécessaires pour retrouver qui je suis.

La découverte et l’apprentissage

J’ai tout essayé ou presque et je n’étais plus capable de m’arrêter !  Passant du tricot à la broche, au crochet et puis à la couture, de la peinture à la spatule, aux pinceaux, textures et techniques mixtes à l’écriture. Tout ce que je trouvais laid je l’embellissais haha ! C’est comme si un barrage venait d’exploser et rien pour ne pouvait arrêter le déluge ! Remarquez que je n’avais pas l’impression de m’avoir privé toutes ces années mais il faut croire que quand on trouve sa voie cela fait des vagues.

Comprendre ce qui nous anime

Après avoir calmée la tempête artistique, j’ai compris que je devais poursuivre dans ce chemin d’explorations et découvertes pour enfin comprendre qui je suis et ce qui m’anime dans la vie. Mes valeurs étaient toujours les mêmes mais maintenant j’avais la certitude que de faire ce que l’on aime dans la vie nous rend plus heureux que de se rouer pour un emploi ennuyant.

Peur de manquer d’argent

De toute façon, j’ai réalisé avec les années, qu’aucune sécurité d’emploi existait vraiment. Et puis, comme je considérais que je n’avais plus rien à perdre, c’est là que j’ai beaucoup gagné. Même si financièrement ce n’est pas toujours évident, il y a toujours des solutions pour subvenir aux besoins.

Poursuivre vers notre bonheur

Quand nous sommes où il faut, reconnaissant de la chance que nous avons et proactifs dans le bonheur, la vie ne peut que nous aider à poursuivre dans la bonne direction. Parfois cela peut être long, mais comme on dit, ce n’est pas la destination mais bien le chemin parcouru qui nous fait grandir. Faites ce que vous aimez le plus longtemps que vous le pouvez, à petit feu s’il le faut.

Ne jamais abandonner

Ne jamais abandonner et toujours se dépasser! Et ce que les autres pensent ne vous regarde pas. Écoutez votre voix intérieure et balayez les jugements. Continuer de vous accomplir pour vous et non pour prouver aux autres que vous êtes capable de réussir. Prenez parfois une pause et demandez-vous si ce que vous faites concorde avec vos valeurs et votre coeur.

Je vous souhaite de vous réaliser et découvrir un univers créatif où vous vous surpassez à tous les jours !

Découvrez nos cours en ligne pour apprendre de la maison

cours-en-ligne-la-boite-ateliers-creatifs-1

Publié par 3 commentaires

Tricot et crochet : Les indispensables

article-tricot-et-crochet-les-indispensable-la-boite-ateliers-creatifs-blog

Tricot et crochet : Les indispensables pour bien commencer

Les broches et les crochets

Les broches et les crochets sont les outils de base pour tricoter. Ces outils pour le tricot et le crochet sont toujours annotés de mesures métriques (mm) ou américaines (US). Ainsi, on peut comparer cela aux valeurs métriques d’une règle qui sont en cm ou millimètres et la valeur américaine (son équivalence) en pouces. C’est exactement la même chose pour la cuisine les onces, les grammes, les millilitres, les tasses, etc.

Pour le tricot et le crochet, plus la mesure est petite et plus  l’outils est petit. Donc, il faut une laine qui sera proportionnelle avec ce choix.  Lorsque vous choisissez de tricoter avec une paire de broche ou un crochet de grosseur 8mm (ou sont équivalence 11US), vous aurez besoin d’une laine de format moyen de catégorie 5. Alors, ce format est l’idéal pour un débutant. C’est un format facile à manipuler pour apprendre les notions de bases pour le tricot et crochet.

Il existe une multitude de choix disponibles sur le marché. Certains types ont des avantages et d’autres des inconvenants. Pour faciliter votre choix, voici une énumération des principaux outils indispensables au tricot et crochet ainsi que les particularités de chacun.

Broches ou crochets en métal pour le tricot et crochet

Avantages
Ils sont rigides et faciles à manipuler. Résistants et durent longtemps.  Glissent facilement et la laine reste belle lors du tricot. Ils se récupèrent.

Désavantages
Ils sont parfois lourds et fatiguent les mains lors de la création de l’ouvrage. Peuvent plier si l’on tricote trop serré. Parfois difficiles à replacer.

Broches ou crochets en plastique pour le tricot et crochet

 Avantages
Ils sont abordables, souples et sont parfaites pour quelqu’un qui s’initie au tricot. Surtout en pratiquant des mailles, chaines, rangs et les techniques de bases.

Désavantages
Ils sont faciles à casser, mous et rendent le travail plus difficile à exécuter. Moins de constance et d’imperfections dans le tricot. Récupérables mais dommageables pour l’environnement. Ils prennent 250 ans à se décomposer s’ils ne sont pas recyclés.

Broches ou crochets en bois pour le tricot et crochet

Avantages
Ils sont faciles à manipuler, glissent facilement, léger et durables. Faits de sources naturelles et se compostent.

Désavantages
Ils sont faciles à casser. Peuvent courber avec l’humidité de l’air ou avec le temps ou même êtres déjà inclinés à l’achat. Peuvent briser la laine à cause des petits morceaux accrochants qui se détachent du bois.

Autres types de broches ou crochets pour le tricot et crochet

D’autres outils de tricot se retrouvent dans les trois catégories énumérées précédemment. Il existe des aiguilles circulaires . Les embouts sont plus petits et reliés à l’aide d’un fil de plastique ou de métal. Ainsi, cela permet de faire de plus gros ou grands travaux comme une couverture de lit. Cela permet d’alléger les mains.

Aussi, cela permet de tricoter plus rapidement car les mains sont plus rapprochées. De plus, les broches circulaires sont souvent utilisées pour tricoter de façon continue un ouvrage en cercle d’où le terme circulaire.

Lorsqu’il n’est pas possible de tricoter avec ces aiguilles, il existe des aiguilles à doubles pointes. Ces dernières permettent de tricoter aussi en cercle. Elles sont plus faciles à manipuler grâce à leurs petites tailles. Aussi, elles n’ont pas de fermetures à chaque extrémité.

Évidemment, ces broches sont plus difficiles à utiliser. Par contre, il faut beaucoup de pratique avant de comprendre le processus. C’est pourquoi certains préfèrent les aiguilles circulaires avec corde. Or, les broches doubles pointes sont plus faciles à utiliser lors de travaux plus petits comme les bas ou les chapeaux pour enfants.

Au niveau du crochet, il existe une multitude de choix similaires à ceux du tricot. Aussi, il est possible d’ajouter une corde pour créer des oeuvres de plus grands formats. De plus, il existe des crochets plus allongés qui se nomme crochet tunisien et qui offre une technique différente de celle du crochet standard.

Autre outil connu : les tricotins. Ce sont des supports ronds, carrés ou même rectangulaires dont plusieurs  pointes sont redressées. Il faut les tricoter à l’aide d’un crochet pour passer les fils de laine par-dessus les pointes. Ils peuvent aussi servir à créer des cordes dont l’outil communément appelé queue de rat  ou icord.

La laine et ses composantes pour le tricot et crochet

etiquette-balle-de-laine2

La composition de la laine

Les balles de laine sur le marché sont majoritairement fait à partir de fibres synthétiques. On y retrouve des composantes tels que : l’acrylique, le nylon et le polyester. Ces laines sont plus abordables, faciles à trouver, douces, résistantes, moins absorbantes. Aussi, il existe beaucoup plus de choix de couleurs et de textures.

Pour ce qui est des fibres naturelles comme la laine de mouton 100%, la laine d’alpaga, le coton et le bambou. Elles sont plus difficiles à trouver. Plus cher que les synthétiques mais durables, absorbantes, chaudes, résistantes et biodégradables.

Par contre, elles demandent plus de soins pour l’entretient.  Peuvent se briser plus facilement. Demandent un nettoyage à la main et un séchage à plat afin de garder leur éclat.

Il existe aussi une gamme très variée de laines qui mélange ces deux catégories de fibres synthétiques et naturelles. Cela permet d’avoir les avantages des deux cotés. Le choix de laine dépend évidemment du projet et de l’usage que vous en ferez.

Les grosseurs ou catégories de laine pour le tricot et crochet

Les laines se choisissent selon la grosseur des broches ou du crochet utilisés dont je reviendrai plus loin. Comme vous pouvez le voir sur l’étiquette de la balle de laine, il y a un numéro (qui varie de 1 à 6). Cela qui signifie la catégorie de la grosseur de laine et aussi sont appellation (extra fin, fin, petit ou légère, moyen, gros, très gros, super gros).

Donc, quand vous désirez faire un tricot mince, vous utiliserez une laine de catégorie 1-2 ou 3 (extra fin, fin, petit ou légère) et qui demandera plus de minutie et de temps. À l’opposé, pour un travail plus épais et rapide d’exécution, vous utiliserez une laine de catégorie 4-5-6 et plus (moyen, gros, très gros, super gros) pour réaliser votre projet.

La quantité de laine pour le tricot et crochet

Évidemment, la quantité de laine requise varie d’un travail à un autre. Normalement, lorsque vous utilisez des patrons, le nombre de balles ou le poids de laine nécessaire pour la réalisation sont indiqués. Par contre, si vous n’êtes pas certains de la quantité requise, je peux quand même vous guider selon le projet.

Au fil du temps, vous apprendrez à savoir comment bien établir votre quantité de laine requise. Et même, de toujours prévoir un surplus de laine pour les imprévus.

À titre indicatif, voici le nombre de balles de laine format moyen requises pour un projet : 

Une balle de laine : une paire de mitaines, une paire de pantoufles, une tuque pour enfant, un cache-cou pour adulte, une paire de bas enfant.

Deux balles de laine : une tuque et un cache-cou pour adulte, une paire de bas adulte, une tuque et cache-cou pour enfant.

Trois balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour enfant, une couverture pour bébé, une tuque une paire de mitaines et un cache-cou pour adulte.

Quatre balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour adulte, un poncho ou veste pour enfant, une taie d’oreillers format moyen.

Cinq balles de laine et plus: un chandail ou veste pour adulte, une jetée pour le lit ou divan, des bas pour toute la famille.

La couleurs et les lots ou tirage de la laine pour le tricot et crochet

Chaque balle de laine a une couleur précise ou appellation. Pour la photo présentée ici, la couleur se nomme « menthe« . La plupart du temps, il y a aussi un numéro de lot ou de tirage. Or, cela signifie que les laines ont été faites au même moment et contiennent la même quantité de couleur ou de teinture.

Alors, lorsque vous achetez de la laine pour un projet, essayez de les acheter tous au même moment pour que la couleur et le lot soient uniforme. Souvent, il arrive que nous ne prévoyons pas assez de laine et devons retourner s’en procurer.

Ainsi, nous constatons qu’il y a une différence dans la couleur du lot et que l’uniformité de notre projet en est affectée. Alors, prévoyez de vous procurer votre laine en bonne quantité et tous au même endroit.

Choisir la bonne grosseur de laine, de broches ou  de crochet pour tricoter

Les étiquettes des laines fournissent normalement les indications pour bien choisir la laine selon la grosseur de broches ou du crochet que vous avez et vis versa. Afin de comprendre l’étiquette, vous avez toujours un endroit où l’on suggère le format des broches ou de crochet nécessaire.

Ils sont indiqués soit en mm ou en US (un ou l’autre ou les deux) nécessaires pour ce type de laine. À l’inverse, si vous aimez ce type de laine, vous pouvez savoir si vous avez les broches adéquates pour faire le projet à la maison.

Si vous désirez des détails plus élaborés sur ce point,  je vous invite à regarder la vidéo à la fin de ce texte qui explique toutes les notions énumérées ici.

Autres accessoires pratiques à utiliser pour le tricot et crochet

Règle à tricot ou Jauge à tricoter :  permet de calculer la grosseur des broches ou crochet, de faire la conversion en mm et US.

Ruban à mesurer : permet de mesurer votre projet (nécessaire)

Calculateur de rangs : permet de savoir à quel rang vous êtes rendus durant votre projet au lieu de l’écrire sur une feuille.

Ciseaux : permet de couper les fils de laine (nécessaire)
Aiguille à laine : permet de cacher les fils de laine à la fin d’un projet ou de coudre des pièces ensemble (nécessaire).

Marqueur, anneau, cadenas : permet de marquer les endroit précis du travail lors d’un changement de point ou de réduction ou augmentation de mailles ou chaînes.

Fermoirs ou protecteurs : permet de ne pas perdre le projet et de le maintenir en place (parce que les projet se défont si l’on tire sur les fils lorsqu’ils ne sont pas terminés).

Épingles à laine : permet de mettre des mailles ou chaînes en attente, permet de mettre un projet en attente pour utiliser les broches ou crochet pour un second projet.

Patron : permet d’exécuter un projet avec toutes les explications et les étapes de réalisation. Un apprentissage des abréviations et des termes de tricot sont nécessaires pour lire les patrons. Les patrons en anglais et ceux en français n’utilisent pas les même termes.

Quelques conseils pratiques avant de commencer un projet au tricot ou au crochet

Lorsque vous débutez un nouvelle apprentissage comme le tricot, il est nécessaire d’apprendre les notions de base comme : comment tenir les broches ou le crochet, monter des mailles ou des chaînes, tricoter à l’endroit et à l’envers, apprendre les diminutions et augmentations de chaînes ou mailles, pratiquer et pratiquer encore et toujours avant de se lancer dans un patron ou un projet, faire des échantillons ou des tests de quelques mailles, chaînes, rangs, de points.

Aussi, essayez avec des broches ou crochet de format 8mm et plus et des laines équivalentes pour pratiquer. par conséquent, cela sera plus facile. Lorsque vous vous sentez prêts à commencer, favorisez de petits projets. Au fil du temps, augmentez le niveau de difficultés. Plus vous serez bons, plus vous pourrez diminuer les formats de broches ou de crochet.

Les patrons sont plus difficiles à lire pour certains. Donc, misez sur des vidéos ou tutoriels que vous pouvez visionner quand bon vous semble et revenir en arrière si le besoin est. De ce fait, il faut beaucoup de patience, de détermination et de pratique!

Bon tricot à tous!

Vidéo complète des explications :

Découvrez tous nos cours en ligne pour apprendre le tricot ou le crochet à votre rythme:

cours-tricot-au-crochet-debutant-1-la-boite-ateliers-creatifs cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs

Publié par Laisser un commentaire

Intégrer l’art dans le quotidien

integreer-l-art-au-quotidien-veronique-leonard-proprietaire-la-boite-ateliers-creatifs3

Bonjour à tous chers lecteurs !

Je me présente, Véronique Léonard, propriétaire de La Boîte ateliers créatifs, entrepreneur et artiste multidisciplinaire.

Ce blog a pour but de promouvoir et rendre l’art accessible dans le quotidien des gens  et de vous informer, inspirer, émerveiller, apprendre et éveiller votre curiosité! Vous retrouverez ici, à chaque semaine, différents sujets touchant aux arts et tous les points qui gravitent autour.

Comme lecteurs, vous serez probablement un artiste ou quelqu’un qui aime la beauté et qui est à la recherche d’innovation dans le domaine. Vous serez aussi un curieux de nature, qui aime apprendre de nouvelles techniques, connaître les artistes émergeants, la tendance, les réflexions sur les conditions d’un artiste ou possiblement en savoir un peu plus comment devenir un bon entrepreneur dans ce métier souvent sous-estimé par la société. Chose certaine, vous en aurez pour tous les goûts!

Mon objectif premier est de démystifier les vieilles mentalités relatives aux arts et d’ouvrir la discussion afin de trouver des solutions pour redonner l’intérêt à la population de ce milieu qui est nécessaire pour nous divertir mais aussi enrichir notre patrimoine culturel que nous lèguerons au futur.

J’espère vous donner le goût de plonger dans l’univers merveilleux des sens et de l’imaginaire !