Publié par Un commentaire

Développer sa créativité : 10 trucs

article-dix-trucs-pour-developper-sa-creativite-la-boite-ateliers-creatifs-5808

10 trucs pour développer sa créativité et survivre au syndrome de la page blanche

Voici dix trucs et astuces pour survivre au syndrome de la page blanche et développer sa créativité. Tout créateur connait ce sentiment de vouloir créer et que l’inspiration ne vient pas. Cela peut être assez frustrant lorsqu’on a prévu à une date fixe de se mettre au boulot. Je vous offre ici mes dix trucs qui me permettent de garder l’élan créatif et de poursuivre lors d’une panne d’idées.

1. Se ressourcer dans la nature pour développer sa créativité

La nature est une source infinie de couleurs, de vibrations, de sons et d’odeurs qui peuvent nous inspirer à tout moment. Alors, une petite promenade en forêt ou sur le bord de l’eau peut nous faire un grand bien. Car, nous reprenons contact avec l’essence de la vie. Aussi, cela peut nous inspirer par les formes et les mouvements qui s’y retrouvent.  En fait, on peut y observer avec attention plusieurs gammes de couleurs ou de textures ou même des ressentis qui éveillent les sens. Souvent, après cette petite excursion hors de notre atelier, cela peut nous redonner l’inspiration à notre retour et créer de magnifiques oeuvres.

2.Développer sa créativité en faisant des recherches

Je crois qu’il est primordial de prendre un peu de temps pour faire des recherches et rester à l’affût des courants artistiques. Or, certains vous feront vibrer et d’autres moins. L’important, c’est de rester curieux et de voir toutes les possibilités qui s’offrent devant nous. Avec l’aide des réseaux sociaux, les blogs et les vidéos, passez quelques temps ici et là de Instagram à Pinterest, de Youtube à la lecture d’un livre ou d’un article de blog, peut vous redonner l’envie de créer. D’autres part, cela peut donner des idées de création pour de futurs projets.

3. S’inspirer des autres artistes et de leur travail permet de développer sa créativité

La joie de l’internet est de suivre, voir le parcours et le processus de création de plusieurs artistes. Aussi, voir leurs coups de pinceaux ou la façon dont ils modélisent la matière est très inspirante. Certes, cela peut éveiller des techniques que vous n’auriez jamais pensé essayer! Pour ma part, je constate que de regarder des vidéos d’artistes qui créent sur Youtube et le fait de voir leurs mouvements et techniques me donnent une seule envie : créer. J’ai simplement envie d’essayer et de voir le résultat.

4. Développer votre créativité en matérialisant vos idées sur papier

Un autre point intéressant ici, c’est de mettre sur papier vos idées ou vos objectifs à court, moyen ou long terme. Simplement écrire ce qui vous plaît ou ce que vous aimeriez accomplir. Le fait de l’écrire déclenche d’autres idées et puis offre encore d’autres idées ainsi de suite. Aussi, vous pourriez simplement faire un « brainstorming » avec des mots clés et ces mots vous amènent à d’autres mots. Et puis finalement, vous trouvez un et même plusieurs sujets inspirants.

5. Expérimenter et faire des découvertes peuvent vous aider à développer votre créativité

Nous avons l’habitude de rester dans ce que nous sommes bons et de ne pas tenter d’essayer du nouveau. Or, s’il y a bien un moyen de développer sa créativité à un niveau supérieur c’est en essayant d’autres techniques et d’autres méthodes ou même d’expérimenter deux choses qui ne vont pas du tout ensemble pour finalement découvrir et trouver d’autres opportunités. Or, le résultat n’est pas nécessairement toujours fascinant du premier coup mais peut vous ouvrir à d’autres avenues que vous n’auriez pas penser accéder d’une autre façon que cette dernière. Bref, sortez de votre zone de confort et essayez quelque chose de nouveau pour le plaisir de découvrir.

6. Se donner un défi pour se surpasser sa créativité

Se donner un défi quotidien, hebdomadaire ou mensuel peut aider à structurer son processus de création. Vous pouvez vous donner un petit défi aussi niaiseux que de faire un dessin par jour pendant un mois. Vous verrez l’évolution et l’amélioration de votre dessin. Aussi, vous pouvez utiliser des thèmes à développer ou simplement améliorer une technique que vous maîtrisez moins bien par exemple : la perspective, les ombres et lumières, les harmonies de couleurs, mettre en 2D (dimensions) ce que vous percevez en 3D, développer votre dextérité fine ou simplement essayer d’exploiter votre main moins habile pour être plus ambidextre.

7. Développer sa créativité en pratiquant de l’art intuitif

L’art intuitif est très libérateur. Avec ou sans musique, lancez vous dans le vide et laissez votre intuition diriger votre projet. L’important c’est de se laisser aller sans contrainte et sans limitation. Ainsi, votre subconscient sait plus que ce que vous croyez savoir. Donc,  jouez le jeu et vous verrez des résultats assez impressionnants! Vous avez peut-être aussi une émotion à extérioriser. Enfin, ressentez cette émotion et expulsez-la avec tous les gestes, mouvements qu’il faut ainsi que les couleurs qui y corresponde. Bref, sortez le méchant ou le bon, peu importe, mais videz-vous l’esprit!

8. Faire le ménage de son atelier pour mieux créer

Cela peut sembler idiot mais, le fait de faire le ménage de son atelier aide énormément à retrouver son inspiration. En fait, un endroit bordélique n’inspire pas vraiment l’esprit . Par contre, un endroit prêt à l’usage motive grandement à créer. Je ris souvent de moi-même à constater ce fait : ranger pour que tout soit à sa place et prêt, admirer le beau ménage et que tout soit parfait, et puis aussitôt vous verrez une envie de créer. Donc, inévitablement remettre le bordel par la suite! Un éternel recommencement hahaha! Bref, le fait que tout soit accessible facilement avec un espace propre donne envie de tout ressortir et de se plonger.

9. Choisir une palette de couleurs qui nous inspire

Vous pouvez développer votre créativité en produisant un guide de couleurs personnel que vous aimez, Ou, simplement vaguer sur Pinterest et garder en mémoire différentes palettes de couleurs qui vous inspire. Passant d’une gamme chaude à froide, de vibrante à plus terne, de couleurs tendances, ou plus douces à plus intenses, de contraste ou complémentaires, vous avez une multitude d’options qui s’y retrouvent. Lors d’un projet, certaines gammes de couleurs sont plus adéquates que d’autres et vous aurez les outils pour les utiliser dans l’immédiat.

10. S’accorder du repos et faire autre chose que nous aimons

Si l’inspiration ne vient toujours pas c’est que vous avez besoin d’une pose. Faites alors quelque chose qui vous fait du bien et que vous aimez. Que ce soit une promenade, un sport, une sortie entre amis, de la méditation, lire un bon livre, faire de la bouffe, écouter de la musique, danser, chanter, jouer un instrument de musique, partir en voyage quelques jours, faire du camping, et tellement plein d’autres options! Prenez le temps de faire quelque chose que vous aimez et cela vous permettra de recharger votre batterie intérieure. Vous vivrez d’autres sensations en-dehors de la création artistique. L’important c’est de trouver un équilibre et de s’y sentir bien. Vous serez surpris de constater que de faire autre chose aide à développer sa créativité.

Je vous invite à visionner notre chaîne Youtube afin de trouver l’inspiration qu’il vous faut pour un projet ou simplement par curiosité!

Encre en alcool sur céramique

encre-et-alcool-youtube-la-boite-ateliers-creatifs

Peinture fluide + WD40

peinture-fluide-WD40-youtube-la-boite-ateliers-creatifs

Découvrez nos oeuvres d’artistes sur notre boutique en ligne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publié par Laisser un commentaire

Vous êtes créateur de votre bonheur

article-vous-etes-createur-de-votre-bonheur-la-boite-ateliers-créatifs

Vous êtes créateur de votre bonheur

Que ce soit dans votre vie personnelle ou lorsque vous êtes en processus de création, les suggestions de ce texte vous aiderons à trouver votre bien-être et apprécier votre évolution. Plusieurs points que vous rencontrez ici sont souvent élaborés dans le développement personnel pour atteindre son niveau de bonheur. L’idée n’est pas de les faire tous à la fois mais plutôt de les essayer au fur et à mesure et de constater les résultats. N’oubliez pas que vous êtes le créateur de vos oeuvres mais aussi celui de votre vie.

Vous avez le droit de vous accorder un moment de bien-être

La première chose qui est importante selon moi, c’est de s’accorder un moment pour soi. Bon nombre de personnes oublient de s’accorder du temps car ils sont simplement trop généreux à n’en donner aux autres. Alors, apprenez à dire non ou  » j’ai besoin d’un moment pour moi  » et que les gens respectent ce choix. Vous le mettez à votre agenda s’il le faut mais, par grâce, prenez ce temps. Vous découvrirez que vous aurez besoin de vous retrouver avec votre âme pour vous ressourcer. Un jour, ce sera un moment indispensable que vous ne pourrez plus mettre de côté. Du moins, je vous le souhaite de tout mon coeur. Vous pouvez pratiquer un loisir créatif, un sport, de la méditation ou simplement relaxer! Dites-vous que si vous ne le faites pas alors qui le fera pour vous? Exactement, personne. Soyez indulgent et prenez ce temps pour vous.

Établissez un endroit pour créer

Par la suite, établir un endroit où l’on se sent bien pour créer où l’aménager à ce que l’ambiance soit propice à la création. Cela peut sembler idiot mais avoir un lieu où nous sommes tranquille, à l’aise et motivé nous permet de s’extérioriser plus facilement. Le mieux serait de vous créer un espace créatif où tout est à portée de mains et prêt à être utilisé ! Cela facilite l’accès et moins laborieux de sortir et ranger le matériel à chaque fois.

Créer dans les bons comme les mauvais moments

Les artistes ont parfois plus de facilité à créer lorsqu’ils sont tristes ou d’humeur maussade parce que le fait d’extérioriser leurs émotions leurs fait un grand bien. Pour ma part, j’ai appris à créer lorsque je me sens bien et les moments moins heureux j’ai moins envie. On est tous différents à ce sujet. Peu importe le moment et les émotions, donnez-vous le droit de réaliser un petit projet pour évacuer le trop plein (de joie ou de tristesse) sans avoir d’attente pour un résultat mais simplement pour s’évader dans une bulle de sérénité. C’est très thérapeutique les arts et au final vous vous sentirez mieux et relaxe.

Suivez votre intuition

Certains sont plus méthodiques et d’autres plus intuitifs. Parfois, il faut un plan d’action ou motivations pour débuter un projet. On peut aussi très bien faire un projet intuitif pour explorer et seulement créer sans but. Vous verrez que votre petite voix intérieure, alias intuition, vous guidera lors de votre processus et parfois voudra déroger du chemin que vous aviez en tête au début. Comme dans la vie, rien n’est déterminé et tout est changement alors laissez-vous porter par votre ressenti. L’intuition sait où elle va à vous de l’écouter. Plus vous serez à son écoute et plus vous serez confiant de ce que vous êtes en train de réaliser.

Restez confiant en votre création même si parfois elle semble ratée

Faire une erreur de parcours ou un mouvement involontaire est chose commune. Il est possible de corriger l’erreur comme toute chose. N’arrêtez pas votre élan à cause d’un ricochet mais poussez plus loin. Parfois, les erreurs amènent de joyeux résultats que l’on n’aurait jamais pensé aborder. Ne soyez pas trop dur avec vous-mêmes. L’erreur et l’expérience font parties du processus comme dans la vie. C’est de cette façon que nous apprenons et évoluons.

Donnez-vous des projets à courts termes

Commencez par de petits projets afin de garder le flot. On est souvent porté à construire un projet d’envergure et que finalement on ne terminera jamais vu sont ampleur. Alors, débutez avec de petits défis et augmentez votre niveau au fil du temps. Vous observerez que vous aurez de meilleures aptitudes, plus de patience, plus d’habilités et une meilleure maîtrise d’un projet à un autre. C’est en se pratiquant que l’on devient bon et c’est en le faisant régulièrement qu’on développe ses talents.

Cessez de vous mettre de la pression et faites-le par plaisir

Des fois, nous sommes un peu trop exigeant envers nous-mêmes et nous voulons atteindre des objectifs en sautant plusieurs étapes. C’est exactement de cette façon que nous nous décourageons. Nous voulons performer et réussir du premier coup et c’est une bien mauvaise habitude que nous avons trop souvent. Essayez de réaliser un projet sans vous créer de grandes attentes et s’il n’est pas à la hauteur de vos attentes, riez un peu, et dites-vous :  » je ferai mieux la prochaine fois! « . Et vous ferez mieux c’est certain. Le but est simple,  au commencement, vous devez éveiller l’artiste ou l’enfant intérieur en vous. Vous devez jouer et vous amuser sans jugement et sans pression. Belle expression anglaise qui explique bien ici « Go with the flow » que je traduirai par  » Laissez-vous porter par le vent ». Le vent, c’est votre intuition qui vous parle. Donc, suivez la vague créative en vous amusant et savourant l’instant de bonheur que vous vivez maintenant. Quand vous ne suivez pas le mouvement vous créez des blocages et vos erreurs se produisent. Ne devancer pas votre élan mais faites seulement le suivre et tout ira bien.

Sortez de votre zone de confort

Sortir de sa zone de confort est un principe très difficile pour tous à mettre en pratique. Ce que l’on connait nous aimons et ce qui nous effraie nous le fuyons! Et si d’essayez quelque chose de nouveau nous amènerait vers de nouvelles connaissances et découvrir que finalement ce n’est pas si pire que cela? Ce qui est certain c’est que la nouveauté fait peur mais si nous n’essayons pas nous saurons jamais notre plein potentiel. Soyez curieux et explorez! Découvrez de nouvelles techniques artistiques, fouinez sur Pinterest et Instagram et partez à la découverte de nouveauté! Plus vous serez dans l’action et ouvrirez vos yeux au nouveau et plus vous serez en ébullition créative! Même si on peut vous dire « ces techniques ne vont pas ensemble » ou « cela va être laid » (comme dans la vie, le jugement et l’avis des autres sont souvent à proscrire lol), on s’en fou! Essayez-le pareil vous verrez le résultat seulement en faisant l’essai. C’est comme cela qu’on fait des découvertes depuis la nuit des temps! Osez! N’oubliez pas: vous êtes le créateur de vos oeuvres mais aussi celui de votre vie. C’est le temps de se mettre à l’oeuvre les amis !

Publié par Un commentaire

Tricoter ses linges en coton : Tutoriel

tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs

Comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchon en coton au crochet tunisien

Un projet simple et pratique

Voici un projet amusant et simple pour débuter au crochet tunisien qui vous montre comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchons en coton. Le tricot au crochet tunisien se fait seulement à l’endroit, sans avoir à tourner le travail. Par contre, il faut monter ses chaînes comme au crochet standard. Mais, la différence est que vous garderez vos mailles sur le crochet tout au long du projet.  Ainsi, vous verrez que cela ressemble à un tissage. De ce fait, vous obtiendrez un linge avec un côté abrasif  et l’autre lisse. Enfin, la finition du tricot est plus dense et offre une belle texture complètement différente que celle obtenue au crochet.

Matériel requis pour la création de ses linges

Pour tricoter ses linges à vaisselle vous aurez besoin de :

– 1 balle de laine en coton 100% grosseur moyenne ou numéro 4
– un crochet tunisien 5mm ou un crochet avec un fermoir à broche disposé au bout
– une aiguille à laine
– une paire de ciseaux

Étapes de création pour tricoter ses linges

Temps de création d’environ 1h

Étape 1: Pour commencer, montez 40 chaînes avec votre crochet pour tricoter la base du linge à vaisselle.

Étape 2 : Ensuite, crochetez une chaîne à la suite de l’autre, de droite à gauche, en passant le crochet par dessus et à travers la chaîne. De ce fait, allez récupérer la corde en-dessous, la faire passer à travers la chaîne avec le crochet vers vous. Finalement, terminez la première chaîne en récupérant la corde par-dessus avec le crochet et la passer à travers la chaîne qui est sur le crochet. Ainsi, vous avez alors effectué votre première chaîne tricotée en maille simple. Répéter tout le rang.

Étape 3 : Or, vous devez procédez de la même façon qu’à l’étape 2 mais de gauche à droite. Enfin, votre base est créée. Vous procèderez de la même façon (tricoter en chaine simple) pour fermer votre travail lorsque vous aurez atteint la hauteur désirée.

Les prochaines étapes seront sur deux rangs et se répèteront tout le travail pour tricoter vos linges

Étape 4 : Maintenant, votre rang se tricote différemment du précédent (de droite à gauche). Vous devez récupérer chaque chaine avec votre crochet ( la première ne sera pas tricoter tout le projet)  sur le dessus du travail. De plus, passez la laine sur le crochet, la faire traverser la chaine et la laisser sur le crochet. Répétez tout le rang. finalement, arrivé à la fin du rang, vous devez passez à travers la chaîne et effectuer un chaine simple et la garder sur le crochet.

Étape 5 :  Ici, votre deuxième rang qui se tricote différemment du précédent(de gauche à droite). La dernière chaîne simple est sur votre crochet. Vous devez passer le fil sur le crochet, tirer le fil à travers les deux prochaines chaînes. Enfin, répétez ce mouvement tout le rang jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de chaîne sur votre crochet.

Étape 6 : Répétez l’étape 4 et 5 tout le projet jusqu’à une hauteur de 20 cm environ ou la hauteur que vous désirez. Si vous aimeriez un format rectangulaire, continuez jusqu’à la hauteur voulue. Ce patron devrait vous donner un format carré de 20×20 cm environ. Le résultat donne un format standard de linge ou torchon.

Étape 7 : Une fois la hauteur obtenue, vous devez fermer le tricot. Il se fermera de droite à gauche en tricotant chaque chaîne de simple comme vous l’avez fait au début du projet. À la fin de la dernière chaîne,  couper le fil d’une longueur de 30 cm. Faire un noeud double et cacher le fil avec une aiguille à laine à l’arrière du projet. Vous aurez ainsi tricoté votre premier linge au crochet tunisien!

Visionnez notre tutoriel pour apprendre comment tricoter vos linges à vaisselle ou torchon en coton

Je vous invite à visionner le tutoriel vidéo qui vous montre touts les étapes comment tricoter ses linges à vaisselle ou torchon en coton. Vous pourrez visionner à votre rythme les étapes de création ce qui pourra faciliter votre apprentissage!

Comment-tricoter-ses-linges-à-vaisselle-ou-torchon-en-coton-la-boite-ateliers-créatifs-tutoriel-video

Bon tricot et amusez-vous bien!

Linges à vaisselle sur notre boutique en ligne

Si jamais vous réalisez que le crochet tunisien n’est pas pour vous alors, nous avons offrons des linges à vaisselle en paquet de 2 sur notre boutique en ligne.

linge-vaisselle-paquet2-la-boite-ateliers-creatifs

Cours crochet tunisien débutant 2

cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs

Publié par 295 commentaires

Faire ce que l’on aime

article-faire-ce-que-l-on-aime-la-boite-ateliers-creatifs-5808

Faire ce que l’on aime

Peur du jugement des autres

J’ai longtemps hésité avant de faire ce que j’aime le plus dans la vie parce que j’avais peur de faire une folie et d’être jugée ! Il a fallu que je sois au bout du rouleau et que je n’ai plus rien à perdre pour me lancer. Quand on est au fond de l’océan, il nous reste qu’à monter.

Remises en question

Il a fallu que je remettre ma vie en question plusieurs fois, savoir ce qui était important pour moi et confronter la réalité que j’ai qu’une seule vie à vivre et que la mort était inévitable. J’ai accompagné mon père jusqu’à la frontière, plus un sous en poche, pour enfin me donner du temps de repos pour affronter les épreuves de la vie avec la seule chose qui me faisait du bien : créer.

L’échappatoire pour mieux se retrouver

J’avais besoin de me donner un moment de liberté, d’échappatoire, de bien-être et un besoin de mettre un peu de beauté dans ce monde de fous ! J’avais besoin d’un but pour poursuivre et j’avais besoin aussi d’un moment pour cesser de penser et de me libérer des tensions et du stress.

S’entourer de beauté

Je voulais m’entourer de beauté et de couleurs et de peindre mes journées grises en arc-en-ciel. Je voulais retrouver l’enfant en moi qui s’émerveillait d’un rien et qui avait du plaisir avec si peu. C’est devenue une thérapie de l’âme et un retour aux sources nécessaires pour retrouver qui je suis.

La découverte et l’apprentissage

J’ai tout essayé ou presque et je n’étais plus capable de m’arrêter !  Passant du tricot à la broche, au crochet et puis à la couture, de la peinture à la spatule, aux pinceaux, textures et techniques mixtes à l’écriture. Tout ce que je trouvais laid je l’embellissais haha ! C’est comme si un barrage venait d’exploser et rien pour ne pouvait arrêter le déluge ! Remarquez que je n’avais pas l’impression de m’avoir privé toutes ces années mais il faut croire que quand on trouve sa voie cela fait des vagues.

Comprendre ce qui nous anime

Après avoir calmée la tempête artistique, j’ai compris que je devais poursuivre dans ce chemin d’explorations et découvertes pour enfin comprendre qui je suis et ce qui m’anime dans la vie. Mes valeurs étaient toujours les mêmes mais maintenant j’avais la certitude que de faire ce que l’on aime dans la vie nous rend plus heureux que de se rouer pour un emploi ennuyant.

Peur de manquer d’argent

De toute façon, j’ai réalisé avec les années, qu’aucune sécurité d’emploi existait vraiment. Et puis, comme je considérais que je n’avais plus rien à perdre, c’est là que j’ai beaucoup gagné. Même si financièrement ce n’est pas toujours évident, il y a toujours des solutions pour subvenir aux besoins.

Poursuivre vers notre bonheur

Quand nous sommes où il faut, reconnaissant de la chance que nous avons et proactifs dans le bonheur, la vie ne peut que nous aider à poursuivre dans la bonne direction. Parfois cela peut être long, mais comme on dit, ce n’est pas la destination mais bien le chemin parcouru qui nous fait grandir. Faites ce que vous aimez le plus longtemps que vous le pouvez, à petit feu s’il le faut.

Ne jamais abandonner

Ne jamais abandonner et toujours se dépasser! Et ce que les autres pensent ne vous regarde pas. Écoutez votre voix intérieure et balayez les jugements. Continuer de vous accomplir pour vous et non pour prouver aux autres que vous êtes capable de réussir. Prenez parfois une pause et demandez-vous si ce que vous faites concorde avec vos valeurs et votre coeur.

Je vous souhaite de vous réaliser et découvrir un univers créatif où vous vous surpassez à tous les jours !

Découvrez nos cours en ligne pour apprendre de la maison

cours-en-ligne-la-boite-ateliers-creatifs-1

Publié par 3 commentaires

Tricot et crochet : Les indispensables

article-tricot-et-crochet-les-indispensable-la-boite-ateliers-creatifs-blog

Tricot et crochet : Les indispensables pour bien commencer

Les broches et les crochets

Les broches et les crochets sont les outils de base pour tricoter. Ces outils pour le tricot et le crochet sont toujours annotés de mesures métriques (mm) ou américaines (US). Ainsi, on peut comparer cela aux valeurs métriques d’une règle qui sont en cm ou millimètres et la valeur américaine (son équivalence) en pouces. C’est exactement la même chose pour la cuisine les onces, les grammes, les millilitres, les tasses, etc.

Pour le tricot et le crochet, plus la mesure est petite et plus  l’outils est petit. Donc, il faut une laine qui sera proportionnelle avec ce choix.  Lorsque vous choisissez de tricoter avec une paire de broche ou un crochet de grosseur 8mm (ou sont équivalence 11US), vous aurez besoin d’une laine de format moyen de catégorie 5. Alors, ce format est l’idéal pour un débutant. C’est un format facile à manipuler pour apprendre les notions de bases pour le tricot et crochet.

Il existe une multitude de choix disponibles sur le marché. Certains types ont des avantages et d’autres des inconvenants. Pour faciliter votre choix, voici une énumération des principaux outils indispensables au tricot et crochet ainsi que les particularités de chacun.

Broches ou crochets en métal pour le tricot et crochet

Avantages
Ils sont rigides et faciles à manipuler. Résistants et durent longtemps.  Glissent facilement et la laine reste belle lors du tricot. Ils se récupèrent.

Désavantages
Ils sont parfois lourds et fatiguent les mains lors de la création de l’ouvrage. Peuvent plier si l’on tricote trop serré. Parfois difficiles à replacer.

Broches ou crochets en plastique pour le tricot et crochet

 Avantages
Ils sont abordables, souples et sont parfaites pour quelqu’un qui s’initie au tricot. Surtout en pratiquant des mailles, chaines, rangs et les techniques de bases.

Désavantages
Ils sont faciles à casser, mous et rendent le travail plus difficile à exécuter. Moins de constance et d’imperfections dans le tricot. Récupérables mais dommageables pour l’environnement. Ils prennent 250 ans à se décomposer s’ils ne sont pas recyclés.

Broches ou crochets en bois pour le tricot et crochet

Avantages
Ils sont faciles à manipuler, glissent facilement, léger et durables. Faits de sources naturelles et se compostent.

Désavantages
Ils sont faciles à casser. Peuvent courber avec l’humidité de l’air ou avec le temps ou même êtres déjà inclinés à l’achat. Peuvent briser la laine à cause des petits morceaux accrochants qui se détachent du bois.

Autres types de broches ou crochets pour le tricot et crochet

D’autres outils de tricot se retrouvent dans les trois catégories énumérées précédemment. Il existe des aiguilles circulaires . Les embouts sont plus petits et reliés à l’aide d’un fil de plastique ou de métal. Ainsi, cela permet de faire de plus gros ou grands travaux comme une couverture de lit. Cela permet d’alléger les mains.

Aussi, cela permet de tricoter plus rapidement car les mains sont plus rapprochées. De plus, les broches circulaires sont souvent utilisées pour tricoter de façon continue un ouvrage en cercle d’où le terme circulaire.

Lorsqu’il n’est pas possible de tricoter avec ces aiguilles, il existe des aiguilles à doubles pointes. Ces dernières permettent de tricoter aussi en cercle. Elles sont plus faciles à manipuler grâce à leurs petites tailles. Aussi, elles n’ont pas de fermetures à chaque extrémité.

Évidemment, ces broches sont plus difficiles à utiliser. Par contre, il faut beaucoup de pratique avant de comprendre le processus. C’est pourquoi certains préfèrent les aiguilles circulaires avec corde. Or, les broches doubles pointes sont plus faciles à utiliser lors de travaux plus petits comme les bas ou les chapeaux pour enfants.

Au niveau du crochet, il existe une multitude de choix similaires à ceux du tricot. Aussi, il est possible d’ajouter une corde pour créer des oeuvres de plus grands formats. De plus, il existe des crochets plus allongés qui se nomme crochet tunisien et qui offre une technique différente de celle du crochet standard.

Autre outil connu : les tricotins. Ce sont des supports ronds, carrés ou même rectangulaires dont plusieurs  pointes sont redressées. Il faut les tricoter à l’aide d’un crochet pour passer les fils de laine par-dessus les pointes. Ils peuvent aussi servir à créer des cordes dont l’outil communément appelé queue de rat  ou icord.

La laine et ses composantes pour le tricot et crochet

etiquette-balle-de-laine2

La composition de la laine

Les balles de laine sur le marché sont majoritairement fait à partir de fibres synthétiques. On y retrouve des composantes tels que : l’acrylique, le nylon et le polyester. Ces laines sont plus abordables, faciles à trouver, douces, résistantes, moins absorbantes. Aussi, il existe beaucoup plus de choix de couleurs et de textures.

Pour ce qui est des fibres naturelles comme la laine de mouton 100%, la laine d’alpaga, le coton et le bambou. Elles sont plus difficiles à trouver. Plus cher que les synthétiques mais durables, absorbantes, chaudes, résistantes et biodégradables.

Par contre, elles demandent plus de soins pour l’entretient.  Peuvent se briser plus facilement. Demandent un nettoyage à la main et un séchage à plat afin de garder leur éclat.

Il existe aussi une gamme très variée de laines qui mélange ces deux catégories de fibres synthétiques et naturelles. Cela permet d’avoir les avantages des deux cotés. Le choix de laine dépend évidemment du projet et de l’usage que vous en ferez.

Les grosseurs ou catégories de laine pour le tricot et crochet

Les laines se choisissent selon la grosseur des broches ou du crochet utilisés dont je reviendrai plus loin. Comme vous pouvez le voir sur l’étiquette de la balle de laine, il y a un numéro (qui varie de 1 à 6). Cela qui signifie la catégorie de la grosseur de laine et aussi sont appellation (extra fin, fin, petit ou légère, moyen, gros, très gros, super gros).

Donc, quand vous désirez faire un tricot mince, vous utiliserez une laine de catégorie 1-2 ou 3 (extra fin, fin, petit ou légère) et qui demandera plus de minutie et de temps. À l’opposé, pour un travail plus épais et rapide d’exécution, vous utiliserez une laine de catégorie 4-5-6 et plus (moyen, gros, très gros, super gros) pour réaliser votre projet.

La quantité de laine pour le tricot et crochet

Évidemment, la quantité de laine requise varie d’un travail à un autre. Normalement, lorsque vous utilisez des patrons, le nombre de balles ou le poids de laine nécessaire pour la réalisation sont indiqués. Par contre, si vous n’êtes pas certains de la quantité requise, je peux quand même vous guider selon le projet.

Au fil du temps, vous apprendrez à savoir comment bien établir votre quantité de laine requise. Et même, de toujours prévoir un surplus de laine pour les imprévus.

À titre indicatif, voici le nombre de balles de laine format moyen requises pour un projet : 

Une balle de laine : une paire de mitaines, une paire de pantoufles, une tuque pour enfant, un cache-cou pour adulte, une paire de bas enfant.

Deux balles de laine : une tuque et un cache-cou pour adulte, une paire de bas adulte, une tuque et cache-cou pour enfant.

Trois balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour enfant, une couverture pour bébé, une tuque une paire de mitaines et un cache-cou pour adulte.

Quatre balles de laine: un ensemble tuque mitaines cache-cou pour adulte, un poncho ou veste pour enfant, une taie d’oreillers format moyen.

Cinq balles de laine et plus: un chandail ou veste pour adulte, une jetée pour le lit ou divan, des bas pour toute la famille.

La couleurs et les lots ou tirage de la laine pour le tricot et crochet

Chaque balle de laine a une couleur précise ou appellation. Pour la photo présentée ici, la couleur se nomme « menthe« . La plupart du temps, il y a aussi un numéro de lot ou de tirage. Or, cela signifie que les laines ont été faites au même moment et contiennent la même quantité de couleur ou de teinture.

Alors, lorsque vous achetez de la laine pour un projet, essayez de les acheter tous au même moment pour que la couleur et le lot soient uniforme. Souvent, il arrive que nous ne prévoyons pas assez de laine et devons retourner s’en procurer.

Ainsi, nous constatons qu’il y a une différence dans la couleur du lot et que l’uniformité de notre projet en est affectée. Alors, prévoyez de vous procurer votre laine en bonne quantité et tous au même endroit.

Choisir la bonne grosseur de laine, de broches ou  de crochet pour tricoter

Les étiquettes des laines fournissent normalement les indications pour bien choisir la laine selon la grosseur de broches ou du crochet que vous avez et vis versa. Afin de comprendre l’étiquette, vous avez toujours un endroit où l’on suggère le format des broches ou de crochet nécessaire.

Ils sont indiqués soit en mm ou en US (un ou l’autre ou les deux) nécessaires pour ce type de laine. À l’inverse, si vous aimez ce type de laine, vous pouvez savoir si vous avez les broches adéquates pour faire le projet à la maison.

Si vous désirez des détails plus élaborés sur ce point,  je vous invite à regarder la vidéo à la fin de ce texte qui explique toutes les notions énumérées ici.

Autres accessoires pratiques à utiliser pour le tricot et crochet

Règle à tricot ou Jauge à tricoter :  permet de calculer la grosseur des broches ou crochet, de faire la conversion en mm et US.

Ruban à mesurer : permet de mesurer votre projet (nécessaire)

Calculateur de rangs : permet de savoir à quel rang vous êtes rendus durant votre projet au lieu de l’écrire sur une feuille.

Ciseaux : permet de couper les fils de laine (nécessaire)
Aiguille à laine : permet de cacher les fils de laine à la fin d’un projet ou de coudre des pièces ensemble (nécessaire).

Marqueur, anneau, cadenas : permet de marquer les endroit précis du travail lors d’un changement de point ou de réduction ou augmentation de mailles ou chaînes.

Fermoirs ou protecteurs : permet de ne pas perdre le projet et de le maintenir en place (parce que les projet se défont si l’on tire sur les fils lorsqu’ils ne sont pas terminés).

Épingles à laine : permet de mettre des mailles ou chaînes en attente, permet de mettre un projet en attente pour utiliser les broches ou crochet pour un second projet.

Patron : permet d’exécuter un projet avec toutes les explications et les étapes de réalisation. Un apprentissage des abréviations et des termes de tricot sont nécessaires pour lire les patrons. Les patrons en anglais et ceux en français n’utilisent pas les même termes.

Quelques conseils pratiques avant de commencer un projet au tricot ou au crochet

Lorsque vous débutez un nouvelle apprentissage comme le tricot, il est nécessaire d’apprendre les notions de base comme : comment tenir les broches ou le crochet, monter des mailles ou des chaînes, tricoter à l’endroit et à l’envers, apprendre les diminutions et augmentations de chaînes ou mailles, pratiquer et pratiquer encore et toujours avant de se lancer dans un patron ou un projet, faire des échantillons ou des tests de quelques mailles, chaînes, rangs, de points.

Aussi, essayez avec des broches ou crochet de format 8mm et plus et des laines équivalentes pour pratiquer. par conséquent, cela sera plus facile. Lorsque vous vous sentez prêts à commencer, favorisez de petits projets. Au fil du temps, augmentez le niveau de difficultés. Plus vous serez bons, plus vous pourrez diminuer les formats de broches ou de crochet.

Les patrons sont plus difficiles à lire pour certains. Donc, misez sur des vidéos ou tutoriels que vous pouvez visionner quand bon vous semble et revenir en arrière si le besoin est. De ce fait, il faut beaucoup de patience, de détermination et de pratique!

Bon tricot à tous!

Vidéo complète des explications :

Découvrez tous nos cours en ligne pour apprendre le tricot ou le crochet à votre rythme:

cours-tricot-au-crochet-debutant-1-la-boite-ateliers-creatifs cours-crochet-tunisien-debutant-2-la-boite-ateliers-creatifs

Publié par 18 commentaires

Le zéro déchet c’est quoi?

article-cest-quoi-le-zero-dechet-la-boite-ateliers-creatifs-5808

Le zéro déchet c’est quoi?

Dans le dernier article, j’ai expliqué pourquoi La Boîte ateliers créatifs a pris le virage zéro déchet. Aujourd’hui, je fais un bref résumé de ce qu’est le zéro déchet et les raisons qui poussent les gens à prendre cette avenue.

Des idées de création zéro déchet

C’est aussi un sujet que j’intègrerai dans mon blog pour des idées de création à faire à la maison et d’offrir des solutions pour l’appliquer dans votre quotidien. Aussi, il y aura beaucoup de DIY (le faire soi-même), des idées de recyclage, de donner une seconde vie aux matériaux, d’utiliser la récupération lors du processus de création, des recettes de cosmétiques et produits ménagers naturels en harmonie avec l’environnement et votre santé, des activités et projets à faire en famille et bien plus encore!

Le zéro déchet en résumé

Plusieurs raisons poussent les gens à faire des changements dans leur quotidien. Or, le principe de base du zéro déchet est de réduire son impact de consommation en produisant le moins de déchet possible. C’est une façon de consommer intelligemment. De ce fait cela permet de prendre sa responsabilité envers son impact écologique personnel et social.

Les principales lois du zéro déchet

Le zéro déchet se base sur des lois simples et réalisables qui commencent par la lettre R.
En français, on peut constater les principes de :

– Réduire
– Réutiliser
– Refuser
– Recycler
– Responsabilité ( je l’ajoute car il est important mais souvent absent sur l’internet)
– Composter (lui il n’a pas de R mais est important et fait parti des lois)

En résumé, le zéro déchet c’est de Réduire sa consommation, ses déchets et son impact environnemental de façon Responsable. Aussi, Refuser ce qui est à notre avis « sur-emballé » ou qui n’offre pas la possibilité d’acheter en vrac. En outre, Refuser les sacs de plastique en apportant les votre ou ceux en tissus Réutilisables. Enfin, acheter des produits qui sont Réutilisables et qui durent dans le temps.

Quand il n’est pas possible d’avoir un produit sans déchet qui succède son achat ou que nous n’avons pas d’autres possibilités alors, il faut favoriser des produits qui seront Recyclables. Et finalement, le Composte est une belle façon de Réduire les déchets ménagers et peut être Réutilisé pour enrichir le sol ou le jardin de votre demeure.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à faire des recherches afin d’avoir de judicieux conseils et d’intégrer le zéro déchet progressivement dans votre quotidien. Sinon, soyez assurés que je vous offrirai des idées en lien avec les arts et la création sur ce sujet.

Les raisons du virage zéro déchet

Les raisons du virage zéro déchet sont nombreuses et je ne pourrai pas toutes les élaborer mais je vais vous faire part de certaines d’entres-elles qui m’ont frappé dans mon quotidien.

Les changements climatiques

Les preuves suffisent abondamment ces derniers temps pour réaliser qu’il y a un problème en ce sens. Le zéro déchet est à la mode présentement parce qu’il y a des inquiétudes face à notre environnement.

De ce fait, simplement l’été qui vient de passer avec des chaleurs intenses, la violence des orages ou des tempêtes et des changements radicaux de température prouvent qu’il y a un dérèglement à ce niveau. Mais, si on observe la fonte des glaciers, et tous les changements mondiaux, il y a de quoi à faire réfléchir.

Ici, Le National Geographic en démontre énormément ainsi que les nombreuses statistiques et données recueillies aux cours des dernières années par Green Peace.

« Les cris d’alarme des scientifiques sur les changements climatiques se font de plus en plus pressants. La Terre se réchauffe à une vitesse jamais vue dans sa longue histoire. La banquise s’étiole rapidement. Les océans vont se gonfler de plusieurs mètres. Les tempêtes vont gagner en violence. Selon les prévisions, la demande en énergie va doubler d’ici 2050. Si l’humanité ne modère pas son appétit, la température de la planète pourrait augmenter de 6 °C d’ici l’an 2100. »

Voici un extrait de l’article  Le climat: Où en sommes-nous?  sur Radio-Canada le 21 octobre 2018  avec des statistiques assez alarmantes venant de la sortie du cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Les polluants toxiques dans l’air et sur la nourriture

Outre les changement climatiques, il y a aussi la sensibilisation par rapport aux produits ménagers que nous utilisons dans la maison. Par expérience, la forte odeur des produits ménagers et des « purificateurs d’air » m’ont toujours créé des problèmes respiratoires. Pensant durant un bon moment comme tous que c’est parce que cela nettoie en profondeur, j’ai vite constaté que plusieurs articles ont été écrit sur le sujet. Ils expliquent que l’air de la maison serait plus dangereuse pour notre santé en utilisant des produits ménagers commerciaux. Donc, il y a plusieurs personnes sensibles à ce sujets et qui décident d’entreprendre la création maison de leur produits nettoyants naturels zéro déchet.

Voici un autre article publié par Radio-Canada le 2 mars 2018  Les produits ménagers plus dangereux que prévu pour la santé et l’environnement qui explique le sujet.

Tout cela sans compter les pesticides que nous retrouvons sur notre nourriture et dont certaines études commencent à voir le jour sur les impacts sur notre santé depuis leur implantation. Les gens commencent à s’intéresser aux aliments bio et aux produits non-transformés afin de réduire les risques pour leurs santé.

Chose que je ne comprendrai jamais, avoir permis d’utiliser des produits sans avoir étudié les répercussions avant de les mettre sur le marché! Bref, simplement regarder la première jurisprudence contre Monsanto face à un homme qui a réussi à prouver que son cancer incurable est dû à l’usage des pesticides.

Voici un article du Journal de Montréal sur le sujet en date du 22 octobre 2018 Procès Monsanto: Dommages et intérêts réduits à 78 millions de dollars

Les continents de plastique dans l’océan

Une image vaut milles mots! Je suis allée à l’aquarium de Québec cet été avec ma mère et sur le site nous retrouvons des panneaux expliquant les « continents de déchets » dans le monde. Aussi, il y a d’autres informations concernant l’impact sur l’environnement, sur les animaux et sur le temps de décompositions des déchets. Cela porte à réfléchir! Or, il n’est pas étonnant que les gens prennent les moyens pour Réduire leur consommation en utilisant des produits qui sont zéro déchet et ainsi réduire leur impact sur l’environnement.

Les continents de plastique dans l’océan

2018-photo-oceans-de-dechets-de-plastiques-aquarium-qc
Photo prise à l’Aquarium de Québec l’été 2018

Durée de vie des Déchets
decomposition-dechet-de-reponseconso

image de Réponse Conso trouvé sur Pinterest

La disparition des espèces animales

Autre fait, 60% des espèces animales sont en train de littéralement disparaître de la Terre! C’est terrible! C’est énorme! Cela porte à réfléchir grandement et se questionner sur comment nous pourrions rétablir l’écosystème.

Je vous laisse le soin de lire l’article  La Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans de La Presse publié le 29 octobre 2018

Avez-vous remarqué que les abeilles et les merveilleux papillons l’été se faisaient rares? Moi, j’en ai pris conscience cette été, car la pollinisation de mon jardin fut un flop total! Encore dernièrement,  je lisais un autre article de La Presse sur LA DISPARITION DES INSECTES .

Économiser de l’argent avec le zéro déchet

Ce qui est merveilleux avec le zéro déchet est, non seulement l’aide que nous offrons envers l’environnement et notre santé globale, mais aussi les économies magistrales que nous bénéficions. Évidemment, il faut un certain temps d’adaptation et de changement dans notre mode de vie pour en ressentir les avantages. N’empêche que cela est un point important dont plusieurs d’entre-vous aimeraient garder leur argent pour des projets plus intéressants ou faire des économies afin de prévoir les rebonds de la vie.

Sensibiliser les gens à prendre le virage zéro déchet

Je répète que mon but n’est pas de vous « convertir » au zéro déchet mais bien de vous sensibiliser à l’impact de nos gestes quotidien. Je dois avouer qu’après cette lecture vous aurez surement envie de faire votre part et de diminuer votre impact pour notre merveilleuse Planète que nous avons trop longtemps négligé à des fins de consommation excessive! J’espère que mes prochains articles de création vous donneront le goût de poursuivre vers une voie plus écologique!

Voir nos produits zéro déchet

Publié par Un commentaire

Pourquoi La Boîte ateliers créatifs a pris le virage zéro déchet?

produits-zero-dechet-la-boite-ateliers-creatifs

Pourquoi La Boîte ateliers créatifs a pris le virage zéro déchet

 

Il y presqu’un an déjà que j’ai pris la décision de non seulement créer des produits zéro déchet mais aussi de le mettre en pratique dans mon entreprise La Boîte ateliers créatifs. Ce fut parfois des choix déchirants où je devais penser à long terme ou à défaut de ne pas avoir les matériaux nécessaire dans mon quartier, je devais acheter des produits emballés et neufs. Par contre, il faut faire le changement progressivement et certaines limites arrivent de toute évidence en cours de route. Mais, je crois que je peux vous dire que l’aventure se déroule bien jusqu’à présent haha!

 

Une conscience sociale

Je crois que d’expliquer ce qu’est le zéro déchet, pourquoi prendre le virage et aussi comment le mettre en pratique dans notre quotidien, vise à ouvrir une conscience sociale envers notre consommation mais aussi pour l’avenir de nos enfants et de notre environnement. Vous comprendrez mieux pourquoi j’ai décidé de faire ma part socialement autant au niveau de mon entreprise que de mon mode de vie à la maison.

Montrer l’exemple et en tirer de grands bénéfices

Je veux non seulement montrer l’exemple mais aussi en tirer de grands bénéfices à long terme comme : épargner, être dans un environnement sain, moins encombrée, moins de maladie, moins de pollution, une meilleure qualité de vie qui vise sur la qualité et non la quantité, de faire moi-même mes produits, accessoires et autres selon mes capacités, de faire un produit de A à Z en prenant conscience de chaque étape, de mettre de la beauté sur un meuble ou objet qui s’est défraîchit, me sentir moins dépendante de la consommation, de me rendre à l’essentiel vers des valeurs qui me sont chères.

Un engouement vers des produits zéro déchet faits à la main

Une des raisons première pourquoi j’ai débuté le zéro déchet c’est que j’ai vu un engouement vers des produits faits mains qui ne se trouvent pas encore sur les tablettes des magasins. Il y a une demande croissante envers ce type de produit qui ne cesse de croître et je suis heureuse de constater ce changement. C’est agréable de voir les gens encourager localement les produits zéro déchet. Non seulement ces produits mais, cette année, plusieurs personnes de mon entourage avaient comme thématique d’échange de cadeau: Fait au Québec. Avouez que c’est vraiment génial ! Il y a tellement de talent ici que je trouve cela formidable.

Avoir les capacités et l’équipements pour créer des produits zéro déchet à la maison

La seconde raison pourquoi j’ai pris le virage vert, c’est que j’étais vraiment pauvre même si j’ai une entreprise, certain se diront « Bien voyons, c’est impossible ca! » Oui mon ami c’est possible haha! Désolée de décevoir les visons préconçues de l’entrepreneur moderne mais LA RÉALITÉ est que l’ont investi TOUT ce que l’on peut dans nos rêves et puis parfois on fait de bons choix et parfois non. Bref, je ne veux pas rentrer dans les détails ici mais, sachez que mes investissements aussi petits qu’ils soient, autant en temps qu’en argent, vous les retrouvez dans ce projet que je chérie depuis presque 3 ans! J’en viens au fait que, ayant toutes les capacités et équipements pour me débrouiller et m’autosuffir, j’ai conçu les produits zéro déchets en voulant d’abord les essayer pour moi-même. Je voulais que le produit soit à la hauteur de mes attentes en me débrouillant avec ce que j’ai et mélangeant tout cela avec mes talents!

Ce n’est pas une mauvaise chose d’apprendre à faire les choses soi-même

J’en viens à la conclusion que j’ai passé une bonne partie de ma vie à me débrouiller avec ce que j’avais et je réussissais à créer un produit fini quand même assez incroyable pour les ressources que j’avais. Alors, je me dis, si les gens manquent d’idées pour créer et l’intégrer à leur quotidien, je suis une grosse marmitte à idées qui ne cesse de bouillir et de vouloir explorer! Bref, je voulais simplement vous dire que mon but n’est pas de vous initier au zéro déchet mais d’en prendre conscience et parfois ce n’est pas une mauvaise chose d’apprendre à faire les choses soi-même. On devient vraiment gagnant et autonome de ces apprentissages!

 

Plusieurs raisons poussent à faire les changements vers le zéro déchet

Je vous expliquerai dans un prochain article ce qu’est brièvement le zéro déchet et pourquoi les gens s’y adonnent. Plusieurs raisons poussent à faire ces changements comme les changements climatiques, les polluants toxiques, le sixième continent de plastique gros comme le Québec dans l’Océan Pacifique, 60% des espèces animales sont en train de littéralement disparaître de la Terre, que le plastique prends 250 ans à se désintégrer dans la nature, une raison pour économiser de l’argent aussi et bien d’autres ! Bref, un sujet qu’on peut élaborer sur des heures! Je m’arrête ici pour aujourd’hui!

Véronique Léonard
Propriétaire

 Voir nos produits zero dechet